[Test] XCOM 2, le tactics ultime ?

Titre : XCOM 2

Développeur : Firaxis

Date de sortie : 05/02/2016 sur PC, 30/09/2016 sur PS4 et Xbox One

Plateformes : PC / PS4 / Xbox One

Ceux qui me lisent le savent : XCOM pour moi, c’est une série très appréciée. Pourtant, je n’ai pas fait la suite à sa sortie début 2016, la faute à d’énormes soucis techniques. 1 an plus tard, j’ai enfin décidé de m’y mettre, et 5 parties et plus de 100 heures plus tard, je le clame haut et fort, cette suite tue la bite ! Bon, par contre l’optimisation foireuse et les bugs ont quelques peu pourris mon expérience…

Note : Ce Test a été réalisé avec le contenu du Season Pass, à savoir les DLC « Chasseurs d’extraterrestres » et « Le dernier cadeau de Shen », la note et les + / – en tiendront donc compte.

La leçon de Firaxis

Dans XCOM : Enemy Unknown, vous luttiez pour la survie de l’espèce humaine via une organisation du même nom. A la fin, vous poutriez ces mêmes envahisseurs en leur apprenant la vie. Dans cette suite qui se passe des années plus tard, la situation est toute autre : Les aliens ont gagné la guerre et ont imposé leur loi, le président de la Terre est un alien à apparence humaine qui fait des keynotes façon Apple et des soldats Advent, mi humains mi aliens, ont remplacé l’armée et sont chargés de faire régner l’ordre. Et on commence le jeu aux commandes d’une petite escouade de résistants qui vont justement commettre un attentat visant à perturber la communication des aliens. Le jeu propose plusieurs difficultés, dont une intitulée Vétérant destinée à ceux qui ont retourné le premier. Ça correspond au niveau Normal xD Le ton est de toute façon donné dès le tutorial ou vous ne finirez pas quoi qu’il arrive avec l’escouade entière, les habitués de la série ne seront pas choqués mais les autres ça va leur faire drôle. En effet les tutos sont en général fait pour apprendre à jouer et ici on vous habituera en plus à perdre des soldats lol. Les nouveautés sont subtiles et nombreuses, car d’un côté le vétéran du premier sera en terrain connu (mais nullement conquis, j’y reviendrai plus tard) mais d’un autre côté ses habitudes seront assez vite chamboulées avec des changements majeurs. La plus significative des nouveautés est le camouflage, largement mis en avant durant la promo du jeu. Votre escouade commence presque chaque mission en mode camouflé, ce qui signifie qu’à moins de rentrer dans le champ de vision d’un ennemi ou de faire du bruit (casser une vitre, forcer une porte…), le camouflage permet à vos unités de ne pas prendre de dégâts le tour d’après. En échange vous ne pouvez pas en faire, logique. Cela permet mine de rien de découvrir un peu la map en étant tranquille, même si des fois on tombera sans trop le vouloir dans un traquenard entouré de 3-4 ennemis et on devra recharger une sauvegarde… Cela permet aussi de tricher un peu avec le système pour connaître l’emplacement des ennemis, et vu que le jeu est toujours aussi impitoyable ça ne sera pas de trop…

J’en chie donc je suis

L’autre nouveauté et le véritable coup de génie de Firaxis, c’est d’avoir bouleversé les mécaniques du jeu, suffisamment subtilement pour qu’on ne voit pas les trucs venir. Prenons le bestiaire par exemple, il y a quelques nouveaux venus mais aussi et surtout des monstres que les gens qui ont retourné le premier XCOM connaissent plus que bien. On fera donc comme dans le premier, à savoir déployer notre escouade avec les bourrins devant les snipers derrière, et quelle sera notre surprise lorsque des ennemis arriveront de derrière pour cueillir nos tireurs d’élites. Dans le même genre les montres peuvent désormais étourdir nos soldats ou les paralyser, histoire de piquer 1 ou 2 précieuses actions. Avec tout ça, vos soldats vont mourir, et ça sera comme à chaque fois une perte de laquelle on ne se remettra que difficilement. Les soldats abusés de l’add-on (vous vous souvenez de Jésus ?) ont tout bonnement disparus, mais les Méchas sont par contre de retour (en DLC par contre). Ils sont de toute façon assez chers et n’arrivent assez tard dans l’histoire si bien qu’on leur leur préférera de bons vieux soldats… Il y a aussi des choix à faire, vais-je aller à cet endroit pour glaner de précieuses ressources qui me permettront d’améliorer ma situation ou vais-je aller au secours de ce pays pour gagner pas grand-chose mais qui renforcera ma collaboration avec cet état qui me versera du coup plus de ressources chaque mois ? Tout est question de choix, et toutes les décisions auront des conséquences… Régulièrement, le Projet Avatar fera son apparition, on pourra appeler ça l’histoire principale, avec concrètement une jauge rouge qui se remplira. Pour la faire baisser, il faudra attaquer des bases aliens et avant ça il faudra non seulement les localiser, mais aussi y avoir accès. On fera des recherches pour les trouver puis on contactera la résistance locale pour enfin les attaquer et les détruire. Il faudra bien calculer son coup, car en perdant trop de temps à améliorer ses unités / faire des missions (nécessaire pour survivre un tant soit peu aux assauts ennemis de plus en plus coriaces…) le projet Avatar arrivera à terme, et à partir de là il vous restera 30 jours pour faire baisser la jauge, même de 1 cran, avant le fatidique Game Over…

Du plomb dans l’aile

Déjà costaud côté gameplay, cette suite propose en plus une histoire bien plus prenante, grâce notamment à des meilleurs twists et surtout grâce à une mise en scène enfin digne de ce nom. On accrochera nettement plus à l’intrigue ce coup-ci, surtout que le moteur à lui aussi été revu et n’a plus la limitation des consoles PS3 et Xbox 360 qui avaient littéralement nivelé par le bas les ambitions du studio, surtout que la sortie était simultanée. Il faudra en revanche faire sans mods pour les versions PS4 et Xbox One, ce qui vu tout ce qu’on peut faire est un énorme manque à gagner. On retrouve en effet une pléthore de mods en tout genre sur le Steam Worshop, où les personnages d’autres jeux emblématiques (Halo, Mass Effect, Metal Gear Solid, Final Fantasy, Starcraft II pour ne citer que ceux-là…) sont légion, avec en bonus des packs de voix et les armes qui vont bien pour se mettre à fond dans le trip. Je passe sur les classes réaménagées et les rééquilibrages divers et variés, sans parler du célèbre mod Long War 2 qui ajoute des dizaines d’heures de jeux… Une autre nouveauté dont il faut que je parle, même si c’est encore un DLC, les Boss ou super monstres. Il s’agit de 3 bestioles qui apparaissent chacun aléatoirement dans des missions, et disons que leurs barres de vie font peur lol. Sans parler du fait qu’ils peuvent agir après chaque action de vos soldats et qu’une fois qu’ils sentent le vent tourner ils se barrent sans vous filer la moindre Exp ni le moindre objet… C’est une surprise à laquelle on n’est là encore pas préparé. Et là je tiens à aborder LE point qui fait que e jeu n’a pas la note maxi, alors que soyons honnête il la mérite amplement. En effet j’ai rarement vu une suite si maîtrisée côté histoire et gameplay, qui a la force d’accueillir les nouveaux joueurs tout en obligeant les anciens à tout réapprendre, c’est juste du génie. Ce qui l’est moins c’est que plus d’un an après la sortie du jeu, le jeu connaissent encore des chargements à n’en plus finir, des baisses de framerate en veux-tu en voilà et des bons plantages des familles. C’est tout simplement inadmissible et ça m’a bien pourri mon expérience malgré les innombrables qualités citées plus haut. Pour tout dire la solution aux chargements longuets est un mod qui remplace les carrés de vie des soldats et monstres par des chiffres, ce qui fait miraculeusement disparaître les loadings interminables en les remplaçant par des temps normaux d’à peine quelques secondes… No comment…

Mais quelle suite les amis ! Avec XCOM 2, Firaxis pose ses baloches sur la table en proposant ni plus ni moins qu’un excellent système de jeu, amélioré et amplifie par rapport au premier. Toujours sans pitié pour les nouveaux venus, cette suite se permet également le luxe de leurrer les vétérans avec des nouvelles mécaniques qui obligeront ses derniers à tout réapprendre pour s’en sortir. Complet et rejouable quasi à l’infini, cette suite propose cette fois une histoire plus prenante avec une mise en scène enfin digne de ce nom. Reste que l’aspect technique reste inexcusable plus d’un an après la sortie du jeu sur PC, et que l’absence de mods sur console rendra forcément l’expérience bien moins bonne, et cela lui coûte la note ultime…

J’ai aimé

+ Système de jeu rééquilibré, amélioré et amplifié => le kiffe absolu !

+ Toujours aussi impitoyable…

+ … même pour le vétéran d’XCOM…

+ … qui a même le « bonheur » de devoir réapprendre ses acquis !

+ Des décisions difficiles partout et tout le temps

+ Enfin correct techniquement

+ Gros effort sur la mise en scène

+ Niveaux plus variés et plus riches

+ Un rythme de jeu effréné et sans temps morts !

+ La personnalisation jusqu’à l’extrême des soldats…

+ … du coup, vive les mods en pagaille !

+ Durée de vie monstrueuse

+ Rejouabilité énorme

+ Les Méchas (DLC « Le dernier cadeau de Shen »)

+ Les Boss (DLC « Chasseurs d’extraterrestres »)

J’ai pas aimé

– Quelques loading un peu longs

– Le hacking mal intégré

– Toujours pas correctement optimisé 1 an après sa sortie

– Toujours des bugs 1 an après sa sortie

– Il faut acheter le Season Pass pour avoir les Méchas (DLC « Le dernier cadeau de Shen »)

– Il faut acheter le Season Pass pour avoir les Boss (DLC « Chasseurs d’extraterrestres »)

 

Mes Notes :

8/10 sur PC, à cause de l’optimisation et des bugs

8/10 sur consoles, à cause de l’absence des mods

Publicités

Publié le 25 mars 2017, dans Tests, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :