[Test] Cossacks 3, la suite qui n’en n’était pas une ?

cossacks3Titre : Cossacks 3

Développeur : GSC Game World

Date de sortie : 20/09/2016

Plateformes : PC uniquement

Sorti de nulle part fin 2016, Cossacks 3 c’est avant tout un coup de nostalgie. En effet, le premier jeu est sorti en 2001 et sa suite en 2002, soit un an plus tard. 15 ans après, les développeurs du jeu original sortent un Cossacks 3 qui, après un bon paquet d’heures passées dessus, a un sérieux goût d’arnaque… Explications…

Tu bluffes Martoni !

cossacks3-01Si les screnshots et les trailers font indéniablement passer le jeu pour un titre d’actualité, une fois la souris en main, c’est tout autre chose. En fait, ce n’est ni plus ni moins que le gameplay de Cossacks : European Wars bien camouflé dans un moteur d’aujourd’hui, et le 3 derrière le titre du jeu n’est là que pour une seule chose, tromper le consommateur. Bon je l’avoue je le savais avant de l’acheter, mais la démarche reste plus que contestable malgré tout. Combien vont se faire avoir en croyant acheter la suite d’une des gloires des années 2000 sur PC, rien que mon beau père m’en a parlé, et je me suis senti comme un devoir de briser ses rêves lol. cossacks3-02On est donc face au jeu de 2001, avec ses mécaniques qui ne sont plus vraiment d’actualité. Il s’agira toujours de dresser des armées gigantesques (le moteur peut encaisser des milliers de soldats à l’écran) à base de cavaleries, lanciers, archers et bien sûr armes de sièges, en vue de terrasser non seulement l’armée adverse, mais aussi le camp qui va avec. Le souci, c’est que seules les armes de sièges peuvent détruire les bâtiments (en même temps c’est logique, je n’ai jamais vu une épée venir à bout d’un château xD) et qu’elles vont à 2 à l’heure. cossacks3-03Pire, si jamais des soldats les encerclent, ils les capturent pour ensuite les retourner contre vous. Et vu que les troupes ne vont pas à la même vitesse et qu’il est impossible de grouper, c’est ultra pénible. A ça se rajoute des campagnes ultra classiques et répétitives, et à part quelques batailles sympas, c’est vraiment sans grand intérêt. Comme le jeu de l’époque, les milliers de soldats c’est bien, c’est super impressionnant mais ça rend les combats brouillons et complètement illisibles si bien qu’au final, on préférera limiter ses escouades à une centaine d’hommes, plutôt que de devoir galérer à en gérer 1000. cossacks3-04Côté IA, il faut croire que les développeurs sont aussi restés en 2001 vu le niveau pathétique de cette dernière, et ce même en poussant le curseur au taquet. Enfin, je ne peux pas conclure ce Test sans évoquer le bilan technique assez catastrophique du jeu. Alors j’ai fait le jeu bien après sa sortie, presque 2 mois de mémoire. Si beaucoup de problèmes ont été corrigés, on a toujours les unités qui restent coincées dans les buissons, les bateaux qui vont sur la terre ferme et qui se retrouvent bloqués et bien sûr quelques bons plantages des familles. cossacks3-05Heureusement le jeu sauvegarde automatiquement à intervalles réguliers, ce qui fait qu’on perd rarement plus de 5 minutes de jeux. Le rendu global est assez satisfaisant, c’est même plutôt joli mais ça reste assez gourmand quand même. Ah oui, et le jeu ne supporte pas la 4K… Mais la palme revient sans conteste au mixage sonore complètement bancal : les musiques sont inaudibles, du coup on pousse le son et là lorsqu’on tire au canon, les murs de la maison tremblent tellement c’est fort ! C’est du vécu…

noDifficile de recommander ce Cossacks 3 qui est en réalité un remake de Cossacks : European Wars avec un moteur graphique moderne. Avec les mécaniques de 2001 complètement dépassées, l’IA aux fraises et les campagnes sans intérêts, on peine à trouver des points forts. Le bilan technique vient achever l’homme à  terre et lui marche carrément dessus. Vendu 20 €, fuyez le comme la peste !

J’ai aimé

+ Le charme de Cossaks qui opère 1 heure

+ Plutôt joli

+ Batailles impressionnantes

J’ai pas aimé

– Le Cossacks de 2001, ni plus ni moins

– Des bugs en pagaille, même 2 mois après la sortie

– Batailles très vite illisibles dans cette masse d’unités

– Mixage sonore complètement bancal

– Campagnes sans grand intérêt

– Les mécaniques de 2001 ne fonctionnent plus en 2016

– L’IA à la ramasse

 

Ma Note : 5/10

Publicités

Publié le 6 février 2017, dans Tests, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :