[Test] Quantum Break, le retour gagnant ?

quantumbreakTitre : Quantum Break

Développeur : Remedy Entertainment

Date de sortie : 05/04/2016 sur Xbox One et Windows 10, 29/09/2016 sur Windows 7

Plateformes : PC / Xbox One

Avec la nouvelle politique de Microsoft, toutes les exclusivités Xbox One arrivent sur PC, et ce simultanément. Enfin, sur Windows Store et donc sous Windows 10. Quantum Break a été l’un des premiers titres à bénéficier de cette nouvelle vision made in Microsoft, et au lancement, c’était un peu catastrophique. Vu que le succès n’a pas été au rendez-vous, voilà le jeu qui débarque sur Steam et sous Windows 7, à prix réduit et super bien optimisé. Excuses acceptées ?

Faire amende honorable

quantumbreak-01Quand on veut forcer la main aux joueurs PC pour passer par une plateforme de merde, Windows Store, pour jouer à un jeu, c’est rarement une bonne idée. Quantum Break en a fait les frais. Lancé en 04/2016 sur Windows 10 et par sur store de Microsoft en exclusivité, le jeu était en plus super mal optimisé, des effets avaient disparus et il a fallu attendre des semaines / mois pour que le jeu soit à peu près jouable dans de bonnes conditions, à tel point que la version Xbox One était meilleure, un comble. quantumbreak-02Forcément, le jeu n’a pas rencontré un franc succès… Quelques mois plus tard, Microsoft fait machine arrière et propose non seulement le jeu sur Steam sous Windows 7, mais en plus à 35 € dans une version plus jolie qu’en avril dernier mais aussi beaucoup plus stable et enfin bien optimisée. Pour tout dire, le jeu tourne chez moi à fond et en 4K, ce qui juste ici n’était réservé qu’à Doom… quantumbreak-03Graphiquement, cette version Windows 7 est tout simplement sublime, les personnages et surtout les visages sont saisissants de réalisme, les effets temporels mettent une baffe et le rendu global est incroyable. La tarte de 2016 de mon point de vue, en sachant que je n’ai pas fait Battlefield One. La conséquence, c’est que cette version PC sur Windows 7 reprend son trône et met un petit taquet à la version Xbox One, et ce en 1080p, alors en 4K, je vous laisse imaginer le gouffre qui sépare les deux…

Il faut donner du temps au temps

quantumbreak-04Concernant le jeu en lui-même, il s’agit de l’histoire de Jack Joyce qui vient rendre une petite visite à son ami Paul Serene, au campus de l’université de Riverport. Là-bas, ce dernier montre au héros ni plus ni moins qu’une machine révolutionnaire qui permet de voyager dans le temps. Cette machine a pu être finalisée grâce à l’aide du frère de Jack, William. Forcément, la démonstration va foirer et créer un paradoxe temporel dont il faudra s’occuper, tout en échappant aux troupes de Monarch Solutions, la méga corporation dont fait partie votre ami Paul. quantumbreak-05Car le crédo de ladite société, c’est « pas de témoins »… Derrière ce pitch assez convenu se cache un univers qui l’est nettement moins. Le jeu  se déroule dans une époque contemporaine où le temps tient une place principale. En plus des phases où le temps se fige (mais ce à quoi ce bon vieux Jack est insensible), il y a des voyages entre différentes époques et aussi les pouvoirs que va développer le héros, tous à base de temps. quantumbreak-06Il y a bien sûr le bullet time, la marque de fabrique du studio fondateur du cultissime Max Payne, mais aussi des pouvoirs comme la sphère temporelle, qui neutralise tous les projectiles ou encore une charge du plus bel effet pour coller des grosses patates aux ennemis les plus coriaces. Les troupes de Monarch Solutions seront en effet de plus en plus retorses : passé les simples soldats qui occuperont la plupart des joutes, il y en aura équipés d’appareils qui les immuniseront contre les failles temporelles et même des gars en armure lourdes et équipés d’un gros fusil à pompe, avec des pouvoirs semblables aux vôtres. On fera moins le malin dans ces cas-là, c’est moi qui vous le dis…

Le temps est compté

quantumbreak-07Le point fort du jeu, c’est la présence d’acteurs assez connus, et qui sont comme je l’ai déjà dit superbement bien retranscrits à l’écran. Jack Joyce est donc incarné par Shawn Ashmore (The Following, X-Men : Days of the Future Past), son frère par Dominic Monaghan (Le Seigneur des Anneux, Lost), Paul Srene par Aidan Gillen (Game of Thrones, The Wire) ou encore le directeur de Monarch par  Lance Reddick (Fringe, John Wick), entre autres. Mais la grosse originalité du jeu, c’est la présence en fin de chapitre d’un épisode d’une série TV d’une vingtaine de minutes. Cette série est focalisée non pas sur Jack Joyce mais plutôt sur ce qui se passe chez Monarch Solutions, avec du coup des personnages qu’on croise relativement peu dans le jeu. quantumbreak-08Cette série est en plus différente selon 1 choix crucial fait en fin de chapitre dans le jeu, mais aussi avec des variantes sur l’obtention de certains collectibles. De quoi inciter à refaire les passages à choix plusieurs fois et motiver les joueurs allergiques aux Succès à ramasser les collectibles, malin. Malheureusement, si le jeu s’est fait torpiller par la presse à sa sortie, c’est qu’il y a bons nombres de problèmes… Malgré la présence d’acteurs connus, le scénario est lui assez classique. quantumbreak-09Malgré la présence de pouvoirs au demeurant assez funs, la partie shooter n’est pas vraiment prenante. En plus, on est souvent obligé de tuer tous les ennemis de la zone pour avancer, ce qui en 2016 est vraiment une mécanique du passé… Malgré la présence d’une VF intégrale, je ne peux que conseiller la VOSTFR tant par moment les doubleurs surjouent et / ou ne sont pas dans le ton. Enfin, le jeu est assez court et vu que les passages à choix sont isolés des chapitres, on ne peut donc même pas compter sur la durée de vie d’autres runs…

yesDe mont point de vue, cette « deuxième sortie » de Quantum Break est la bonne. Le contenu du jeu est toujours le même, mais bien optimisé, bien plus joli et surtout à moitié prix, le jeu n’a tout simplement pas le même intérêt que la version sortie en 04/2016. Avec son univers unique, la présence d’acteurs connus qui donnent un vrai plus à l’intrigue, une série TV qui change selon vos choix et des pouvoirs bien funs, le jeu séduira ceux qui veulent une aventure différente, malgré un scénario classique et des phases de tir pas vraiment prenantes. Personnellement, je conseille !

J’ai aimé

+ Très impressionnant graphiquement

+ Des jolis effets qui en mettent plein les yeux

+ Un casting de haute volée qui apporte un vrai plus

+ La série TV qui change selon vos actions et vos choix

+ Des pouvoirs bien funs

+ La VOSTFR de base

+ le fan service Remedy

+ Le Prix réduit à 35 €

J’ai pas aimé

– Scénario assez classique

– Gameplay de TPS pas vraiment prenant

– Etre obligé de tuer tous les ennemis pour avancer

– VF inégale et globalement très en dessous de la VOSTFR

– Assez court

– Gourmand et farandole de bugs (Windows 10)

– Rendu assez différent des trailers (Windows 10)

– Prix abusif (Xbox One et Windows 10)

 

Mes Notes :

5/10 pour la version Windows 10

6/10 pour la version Xbox One

7/10 pour la version Windows 7

Publicités

Publié le 29 janvier 2017, dans Tests, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :