[Test] Deus Ex Mankind Divided, la suite en version augmentée ?

deusexmankinddividedTitre : Deus Ex Mankind Divided

Développeur : Eidos Montréal

Date de sortie : 23/08/2016

Plateformes : PC / PS4 / Xbox One

Le voici, LE jeu que j’attendais le plus en 2016… Suite de l’excellent Deus Ex Human Revolution sorti en 2011, voici donc 5 ans plus tard Deus Ex Mankind Divided ! Les développeurs ont pris leur temps au lieu de nous pondre une suite peu inspirée 2 ans après, et ça se sent…

Apartheid mécanique

deusexmankinddivided-01Deux ans se sont écoulés depuis la fin de Human Revolution, enfin pas le choix que vous avez fait à l’époque puisque les développeurs sont parti de l’attaque des augmentés pour bâtir leur nouveau récit. Pour rappel tous les gens possédant des augmentations se sont vus perdre le contrôle et ont attaqué à vue si je puis dire, à cause d’un sombre complot démantelé par Adam Jensen peu après. Cet attentat a laissé des traces, et la société est littéralement divisée en 2 camps : les Naturels et les Augmentés. deusexmankinddivided-02Cette fracture est admirablement bien rendue dans le jeu, et c’est là une de ces grandes forces, car en tant qu’Augmenté on doit subir les insultes, railleries et autres remarques des passants et PNJ, on nous demande nos papiers tout le temps, on doit prendre un wagon spécial dans le métro réservé aux Augmentés, et bien d’autres choses encore. Ambiance… Adam Jensen travaille désormais pour Interpol, et il n’a que peu de souvenirs des 2 dernières années. Son ancien employeur, leader à l’époque des augmentations, n’est plus que l’ombre de lui-même et il a perdu le contact avec ses anciens amis. deusexmankinddivided-03J’avoue avoir eu du mal à rentrer dans cette nouvelle intrigue : le Adam Jensen de Human Revolution était en quête de vengeance et on arrivait parfaitement à entrer dans le personnage alors qu’ici on se fait malmener par Interpol (on est le seul Augmenté de l’équipe, alors forcément…) et on ne voit pas trop où les développeurs veulent nous emmener. Il faudra attendre de faire quelques missions de plus pour réellement comprendre les enjeux et commencer à kiffer, avant de subir cette fin qui a tant fait parler d’elle… deusexmankinddivided-04Laisser le joueur sur un cliffhanger est de bonne guerre, après tout nombre de jeux l’ont fait avec réussite mais là, on a tout simplement l’impression qu’il manque un bout du jeu. Sans trop en dire, on comprend assez vite qu’un groupe est derrière les évènements de Mankind Divided et le jeu se termine après qu’on ait neutralisé un membre. C’est un peu comme si un repas s’arrêtait après le plat principal : il manque le fromage, le dessert et le café bordel !

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

deusexmankinddivided-05En tant qu’Augmenté, Adam Jensen dispose de nombreux joujoux qu’il faudra utiliser pour mettre à mal l’IA adverse. Contrairement à 9 jeux sur 10, on ne paume pas nos pouvoirs en début de partie et on dispose de quasi tous les pouvoirs de Human Revolution en début de Mankind Divided (certes pas au même niveau mais quand même). Un « Tabula Rasa » réinitialisera les compétences d’Adam en début du jeu, mais vous garderez vos points et on ne commencera pas à poil comme dans quasi toutes les suites. deusexmankinddivided-06(où à chaque fois on ne trouve une excuse bidon pour remettre à 0 le héros…) Bien sûr, des nouveaux pouvoirs viennent enrichir la palette d’Adam lui permettant de devenir ce que le joueur en décidera : une machine à tuer ou un être capable d’entrer n’importe où sans être vu. Ce gameplay à la carte, déjà présent dans Human Revolution est ici amélioré : en effet il devient presque aussi jouissif de jouer Infiltration que de foncer dans le tas, grâce à de nouveaux gadgets et à des armes qui ont plus de pêche, sans oublier les améliorations de mouvements et à cette leçon de level design qui permet, même après plusieurs parties, de découvrir encore des nouvelles possibilités… deusexmankinddivided-07Tous les chemins mènent au rhum comme on dit chez nous, et il faut avouer que les petits gars de chez Eidos Montréal se sont bien cassé le cul pour offrir au joueur des niveaux qui peuvent être faits de pleins de façons différentes. Ceux qui désirent aller à l’essentiel pourront le faire et kifferont, ceux qui préfèrent passer incognito comme les vrais kifferont encore plus à mon sens, quant à ceux qui fouilleront tous les niveaux de fond en comble se deusexmankinddivided-08verront récompenser par des mots de passe, des documents détaillant l’univers et même de la narration subtilement cachée, comme si le jeu n’était pas assez généreux comme ça… On retrouve également ces grosses phases de dialogues où il faudra réussir à convaincre un personnage, parfaitement mises en scènes et plus nombreuses que dans Human Revolution. Indiscutable réussite, elles ne font que confirmer l’ambition du jeu : aller bien plus loin que le précédent opus…

Politique éditoriale

deusexmankinddivided-09Gros reproche à Human Revolution, le bilan technique est cette fois-ci nettement plus réjouissant, en dépit d’une optimisation sur PC plus que légère. En effet, impossible de mettre l’anti-alisasing à fond sans subir une grosse chute de frame rate. Ça n’ira pas au niveau des versions consoles bloquées comme d’habitude à 30 fps, mais c’est assez navrant de voir des choses comme ça encore aujourd’hui. Pour le reste, le titre est vraiment agréable à l’œil et la D.A somptueuse peut ici exprimer tout son potentiel. Il y a encore une différence assez nette entre la version PC et les versions consoles, notamment au niveau des textures des affiches et des documents du décor : sur PC on peut limite lire ce qui est écrit alors que sur consoles c’est de la bouillie de pixels. deusexmankinddivided-10Le titre d’Eidos Montréal est aussi très bien écrit, avec des choix de dialogues variés et toujours dans le ton. Les quêtes annexes sont aussi particulièrement réussies, car souvent en plusieurs parties, et elles vous amèneront bien souvent beaucoup plus loin qu’escomptées. Niveau musical, les artistes de Human Revolution ont rempilé pour notre plus grand plaisir et cette B.O de Mankind Divided vaut son pesant d’or ^^ Signalons également la présence de la VOSTFR de base, un + non négligeable quand on connaît la VF vraiment en retrait et par moment assez mal synchronisée… deusexmankinddivided-11Pourtant jouer en VOSTFR comportera quelques moments gênants pour les anglophobes, puisqu’à plusieurs moments les sous titres ne s’affichent tout simplement pas. C’est le cas notamment lors des diffusions de journaux télévisés et aussi sur une partie de la scène de fin, où la personne qui parle a une voix déformée, ce qui rend la compréhension assez difficile. Enfin, terminons sur le gros point noir du jeu à mon sens, et le développeur n’y est pour rien, à savoir la politique de DLC. deusexmankinddivided-12Qu’un Season Pass à 30 balles soit proposé à la sortie du jeu, ça ne fait pas plaisir mais soit, quasiment tous les gros jeux d’aujourd’hui le font. En revanche, enlever du contenu du jeu pour le sortie à peine 1 mois après la sortie du jeu, c’est un peu gros, surtout quand on connaît le cycle de production du jeu. Il faut savoir que quand un jeu sort, il est terminé MINIMUM 1 mois avant la date de sortie, pour que les constructeurs contrôlent la version du jeu et la valide, mais aussi pour laisser aux presseurs le temps de graver les galettes des jeux. Pire, la version PC est sortie avec les succès du DLC dès la sortie, ce qui prouve que c’était prêt à la sortie. Bref, ça fait vraiment chier de devoir raquer 30 € de plus pour profiter pleinement de l’expérience, pour le coup merci à ce magnifique éditeur Square Enix qui décidément enchaîne les faits d’arme en 2016…

 

yesDire que ce Mankind Divided m’a plus est un doux euphémisme, je l’attendais à mort et je n’ai pas été déçu ! Assez joli techniquement et somptueux artistiquement, le jeu est une véritable leçon de level design et son gameplay à la carte permettra à tout le monde de s’amuser. Avec une intrigue qui met du temps à démarrer mais avec des quêtes annexes super bien pensées, qui nous amènent bien plus loin que l’on imagine, cette suite est une franche réussite. Alors avec tout ça je concède qu’il mérite clairement la note de 9/10, mais la politique honteuse de DLC de Square Enix et la fin en demi-teinte lui coûtent la note ultime, et cela devait être sanctionné. Si vous avez aimé Human Revolution foncez sans hésiter, les autres, ceux qui ne connaissent pas la série, tiennent là une sacrée raison de s’y mettre…

J’ai aimé

+ Adam Jensen en impose

+ C’est assez joli techniquement…

+ … et ça tue la bite artistiquement !

+ Un maîtrise totale du level design

+ Des possibilités qui semblent infinies

+ Gameplay toujours au top

+ On ne commence pas « à poil » pour une fois !

+ L’ambiance et la cohérence de l’univers

+ Superbement bien écrit

+ Des quêtes annexes qui vont beaucoup plus loin qu’escompté

+ Les phases de dialogues où « il faut batailler »

+ B.O génialissime

+ VOSTFR de base sans bidouiller !

+ On peut finir le jeu sans tuer PERSONNE…

+ … et c’est le kiffe ultime !

+ On peut finir en butant tout ce qui bouge…

+ … et c’est super plaisant !

J’ai pas aimé

– Politique de DLC affligeante

– Techniquement mal optimisé

– J’ai mis du temps à rentrer dans l’intrigue

– Il manque un bout de l’histoire, non ?

– Beaucoup trop facile en jouant infiltration

– Des soucis d’affichage avec les sous-titres par moment

– La VF très en retrait et mal synchronisée

Ma Note : 8/10

Publicités

Publié le 29 octobre 2016, dans Tests, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :