[Test] Doom, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ?

Doom2016Titre : Doom

Développeur : id Software

Date de sortie : 13/05/2016

Plateformes : PC / PS4 / Xbox One

Dire que je n’attendais pas ce Doom 4 (rebaptisé tout simplement Doom entre temps) est un doux euphémisme. Je ne suis pas le seul d’ailleurs, car si j’en crois les nombreux avis disponibles sur la Toile, entre les présentations presse au pad ( !!! ) pas folichonnes, les trailers  mous du genoux et les bêtas pas vraiment convaincantes, rien ne laissait présager que ce Doom n’allait être ne serait-ce qu’un bon jeu. Et pourtant…

Sang pour cent

Doom2016-01On commence donc aux commandes d’un gars dont on ne connaît pas le nom. Il ne décrochera jamais un mot durant toute l’aventure et le scénario n’est qu’un prétexte et ne cherchera jamais vraiment à intéresser le joueur. Il y a tellement de jeux qui essayent (on peut même dire « forcent ») d’impliquer le joueur dans un scénario sans intérêts / surprises via des cinématiques à rallonge, qui se bouclent en 5-6 heures et qui ne sont en plus pas bien passionnants à jouer que lorsque c’est assumé comme ça et quand derrière la campagne est d’une telle intensité durant la bonne vingtaine d’heures qu’il vous faudra pour en voir le bout, que ce n’est définitivement pas un problème. Doom2016-02On retrouve en plus la nervosité et la violence typique des Doom des années 90, avec des monstres qui font assez mal et où bouger en permanence est indispensable pour venir à bout des dizaines de bestioles qui vous tombent sur le coin de la gueule. La vie ne remonte pas toute seule comme dans 99% des jeux actuels et il faudra trouver des medikits pour remonter la barre bleue en bas de l’écran, qui sera très souvent rouge, synonyme que la mort est proche. La mort, vous la côtoierez souvent car le jeu est de plus assez corsé et il faudra en coller plein la gueule aux ennemis pour qu’ils crèvent. Pour ce faire, vous aurez un arsenal à la fois classique et varié, d’une dizaine de pétoires, avec chacune 2 mods d’armes à récupérer dans les 13 niveaux que comporte le jeu. Doom2016-03Chaque mod d’arme permet de bénéficier d’un tir alternatif différent, ça peut être une lunette de visée pour un fusil d’assaut ou un lance grenade pour le fusil à pompe par exemple, ce qui permet de varier les plaisirs et de faire de jolis cartons. Il faut savoir qu’on ne recharge jamais les armes, ça peut paraître curieux mais on s’y fait assez vite au final. Chaque arme bénéficie en plus d’un feeling super agréable, comme quasiment seul id Software sait le faire. Le fusil à pompe, que l’on a en plus dès le premier niveau, reprend donc du poil de la bête pour devenir d’une des meilleures armes du jeu, il était temps bordel…

Big Fucking Game

Doom2016-04Ce qui impressionne le plus dans ce Doom cuvée 2016, c’est son rythme et l’intensité de sa campagne. Il est difficile d’enchaîner plus de 2 niveaux à la suite, tant ça demande de la concentration pour y arriver. On est comme dans une bulle, on débranche son cerveau et c’est parti. Idéal pour se défouler, ce Doom reste assez difficile, surtout si comme moi vous commencez direct en Cauchemar. Il faut gérer sa vie / son armure, ses munitions et rester tout le temps en mouvement. Si vous êtes juste en  vie, tuer un ennemi avec un finish move appelé Glory Kill vous redonnera de la santé, si vous êtes en manque de munitions, même principe. Doom2016-05Il faut donc prendre des risques (car le Glory Kill ne se déclenche qu’une fois au corps à corps) pour regagner un peu de vie ou de munitions, c’est donc une partie de Poker permanente. (en contrepartie le Glory Kill ne consomme pas de munitions) Vais-je risquer le Glory Kill de cette grosse bestiole pour récupérer un poil de vie ou quelques cartouches ou est-ce que je l’achève peinard à distance sans rien récupérer et en utilisant quelques cartouches de plus ? En plus des armes améliorables (via des points que l’on obtient en trouvant les secrets du niveau ou en remplissant des défis lors des missions), il y a aussi l’armure à upgrader, et plus tard des runes à équiper (3 maximum). Il y a donc de quoi faire et pour une fois fouiller les niveaux de fond en comble et remplir les objectifs secondaires est récompensé. Doom2016-06Car en plus des points bonus obtenus pour améliorer armes et armure, ces fameux secrets sont vraiment très sympas, surtout si vous avez fait Doom 1 et Doom 2. Enfin, il y a 2 armes bonus où les munitions sont en quantité ultra limitées et pour cause, elles tuent n’importe quel ennemi en 1 coup. La tronçonneuse et le fameux BFG 9000 (pour Big Fucking Gun) sont donc salutaires quelques fois, surtout que, lorsque vous butez en ennemi avec la première, c’est une véritable pluie d’item qui apparaîtra, permettant de renflouer les caisses en 2 secondes. Il faut donc les utiliser avec parcimonie, et c’est une nouvelle fois un point ultra maîtrisé par les équipes d’id Software, on commence à avoir l’habitude…

Hail to the King, Baby !

Doom2016-07Continuons sur cette bonne lancée pour aborder l’aspect technique, absolument sans faute aussi bien sur PC que sur consoles, et c’est assez rare pour être souligné. Le jeu est très joli et dispose de jolis effets de particules et de lumière, et l’écart entre les versions PC et consoles et minime (mais il existe quand le jeu tourne avec toutes les options à fond sur PC). C’est encore plus rare que pour une fois, LE JEU TOURNE A 60 FPS SUR CONSOLES ( !!!!!!!!!! ). Sur PC, même une config d’il y a 4-5 ans comme celle de ma chérie fait tourner le jeu en moyen à 110 FPS, c’est dire à quel point c’est bien optimisé. Chez moi, le jeu tourne en ULTRA avec tout à fond entre 120-130 FPS. Rarissime dans les FPS moderne, le FOV ou champ de vision, en général plafonné à 90 est ici ajustable jusqu’à 110 sur consoles et 130 sur PC, soit un frai confort visuel. Doom2016-08Et pour achever ce bilan technique, signalons que la bande son rock – métal colle parfaitement à l’ambiance du titre et accompagne comme il se doit nos petites séances de tuerie ^^. Mais tout n’est pas parfait, et il est temps d’aborder ce qui fâche… Côté solo, le seul reproche que je ferai concerne la montée en puissance de la campagne, qui monte, qui monte et finit par s’arrêter net vers les 2/3 du jeu. Globalement c’est pas que le dernier tiers soit pourri, loin de là même, c’est jusque que comparé aux 2 premiers tiers, il n’y a plus de nouveaux ennemis, plus de nouvelles armes et malgré les boss qui font enfin leur apparition, c’est beaucoup plus vite répétitif que ne l’est le reste du jeu. Doom2016-09Voilà pour le solo, le reste des doléances concerne le mode Multijoueurs. Je ne sais pas qui chez id Software a eu cette idée à la con de repomper sans vergogne le fonctionnement d’un Call Of Duty, de l’exp, des prestiges, des armes et bonus à débloquer, ça ne colle tout simplement pas à l’esprit de Doom. D’autant que contrairement aux anciens opus, point de Skill Move (Ah, le mythique Rocket Jump…) pour rattraper le coup. Signalons tout de même la présence d’un éditeur de map vachement bien fichu pour rattraper un peu le truc, mais bon, s’il n’y quasi personne sur les serveurs, ce n’est pas pour rien…

yesDire que je ne m’attendais pas à kiffer autant ce Doom est loin de la réalité, j’ai vraiment adoré ce jeu et autant j’aime bien qu’un jeu attendu tienne ses promesses, autant je préfère 1000 fois être surpris comme ce coup-là. Super joli et bien optimisé, le jeu se paye le luxe de tourner comme un charme sur consoles à 60FPS avec en plus un FOV à 110, et à 120 FPS avec un FOV à 130 sur PC. Avec une campagne longue et bien rythmée, super intense et avec des armes qui ont la patate et avec 2 modes de tirs alternatifs, je ne vois pas comment ne pas vous le recommander. C’est le jeu le plus joué sur Steam ces dernières semaines, et pas grand monde sur le multi. Ça résume assez bien la situation, un jeu solo qui tue, et pour ma part le meilleur FPS de ces dernière années, tout simplement…

J’ai aimé

+ Brutal, nerveux, pas prise de tête, du bon Doom made in 2016 !!!

+ Le feeling des armes au sommet, comme d’hab avec id Software

+ Des armes avec 2 modes de tir alternatif, pour varier les plaisirs et se faire plaisir

+ Campagne de 20h intense

+ Assez corsé

+ Une leçon de level design

+ Les secrets / collectibles fan service

+ La bande son rock / métal qui va bien

+ Le FOV (ou champ de vision) réglable jusqu’à 130 sur PC et 110 sur consoles

+ C’est quand même super joli

+ Une optimisation exemplaire sur PC

+ *Mode Troll* 60 FPS sur consoles, prends ça Uncharted 4 😉

+ 110 FPS sur PC sans forcer, même sur une bécane d’il y a 4 ans

J’ai pas aimé

– Une fois en Enfer, ça devient vite répétitif

– Pas de skill move (Rocket Jump, Air Dash ect)

– Le multi façon Call Of Duty, Doom ce n’est pas ça bordel !

 

Ma Note : 8/10

Publicités

Publié le 28 juin 2016, dans Tests, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Ah bon, ils on enfin optimisé Doom? Nan parce que j’ai joué à la bêta ouverte, et, malgré ma GTX 850M, je tournais, dans le menu, a 3FPS (et y a pas que moi qui dit ça, tout le monde sur Steam c’est plaint de leur bêta). Sinon super bon article, bien complet.

    P.S. : T’as un chaîne YouTube?

  2. La version définitive commerciale est super bien optimisée du coup, car j’avais vu effectivement des retours sur la bêta assez mitigés (et pas que sur la partie technique…).
    Comme je l’ai dit ça tourne super bien, même sur une config moyenne. Et non je n’ai pas de chaîne Youtube…

  1. Pingback: [Arrivages] Les jeux du deuxième trimestre 2016 ! | Drizzt Elf Noir : Come Into My Web

  2. Pingback: [Article] Le Bilan de l’année 2016 ! | Drizzt Elf Noir : Come Into My Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :