[Test] Resident Evil 0 HD Remaster, le remake déjà dépassé ?

re0hdrTitre : Resident Evil 0 HD Remaster

Développeur : Capcom

Date de sortie : 19/01/2016

Plateformes : PC / PS3 / PS4 / Xbox 360 / Xbox One

Après Resident Evil HD Remaster début 2015, Capcom continue les remakes HD en proposant ce coup-ci le fameux Resident Evil 0, l’exclusivité Gamecube de l’époque. Sauf que contrairement à Resident Evil HD Remaster, ce coup-ci le gameplay n’a pas aussi bien vieilli…

Un train peut en cacher un autre

re0hdr-01Ce Resident Evil 0 se passe donc avant les évènements du premier Resident Evil (Oh bah ça alors…). Comme ce dernier, je n’avais pas fait ce jeu à l’époque de sa sortie sur Gamecube, n’ayant pas possédée cette console (comme beaucoup de consoles de Nintendo car toujours pareil : il n’y a que des jeux Nintendo su ces machines, et relativement peu de jeux tiers). Donc après Resident Evil HD Remaster l’an passé, c’est au tour du 0 d’y passer. On incarne donc un duo de personnages comme souvent dans la série mais cette fois il n’y a pas de scénario dédié : on peut en effet changer de personnage à tout moment. Il y a Rebecca Chambers de la Team Bravo (vous savez, on croise dans Resident Evil les cadavres de cette équipe) et Billy Coen, un prisonnier qui profite de l’accident de son camion pénitencier pour s’échapper. re0hdr-02Ce duo que tout oppose (elle est flic lui prisonnier, il est fort elle est frêle ect…) fonctionne plutôt bien pour le coup, surtout que chaque personnage dispose d’accessoires et d’habilités propres (Billy a un briquet et peut pousser les caisses, Rebecca a un mixeur d’herbes et peut crocheter les serrures), ce qui oblige à changer de personnages pour certains passages, même si ces moments sont assez rares au final. On regrettera cependant qu’on ne croise pas si souvent que ça les coéquipiers de Rebecca, la fameuse Team Bravo. Moi qui pensais naïvement qu’on en apprendrait plus sur eux… Dans le même ordre d’idées, comment Rebecca peut être si cruche dans Resident Evil 1 vu tout ce qui s’est passé dans le 0, ce n’est juste pas crédible. re0hdr-03C’est, j’ai envie de dire, le problème des préquels faites après. On commence donc dans un train, avant d’arriver dans un centre de formation (qui ressemble à un certain manoir) pour finir enfin dans un laboratoire (comme à chaque épisode ou presque). Comme à chaque fois, on aura donc les fameux zombis qui voudront faire de nos personnages leur « quatre heures » mais aussi des créatures plus exotiques comme des chiens, des hunters, des insectes, des crapauds géant  « gobeurs » (ça j’y reviendrai…) et d’autres joyeusetés, sans compter les nombreux boss en mode Big comme un Scorpion GÉANT, un Mille pattes GÉANT, une Chauve-souris GÉANTE ect… Sans compter le traditionnel Tyran, faut pas déconner non plus…

Lighter, Faster, Stronger

re0hdr-04On retrouve donc tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série, sauf un, et le principal, à savoir la peur qui est ici inexistante (je ne sais même pas si j’ai sursauté une fois, et je ne connaissais absolument pas le jeu…). Le fait qu’on se trimballe presque toujours avec 2 personnages y est pour beaucoup je pense, car les lieux visités font le job, l’ambiance générale est même assez bonne de mon point de vue. Le jeu est par contre assez court, du moins plus court que les autres opus, et je parle bien d’un premier run avec la découverte et les cinématiques. Surtout que, et c’est la fausse bonne idée de cet épisode qui n’a bizarrement pas été reprise depuis, les fameux coffres magiques et connectés entre eux ne sont plus là ( !!! ). re0hdr-05Du coup, système D, on « stocke » les objets en les laissant au sol dans des salles de sauvegardes, sauf que vu que l’inventaire est limité et que les objets déposés restent là où ils sont, on perd du temps avec des allers – retours inutiles et usant. Ce qui rajoute en plus de la fausse durée de vie à l’ensemble, et fait accessoirement bien chier. L’autre système qui a disparu avec cet épisode, c’est le « Partner Zapper », ou le changement de personnage à la volée, l’ancêtre du coop. Déjà pas très probant à l’époque de la sortie du jeu, ce système paraît antédiluvien en 2016, et la mécanique qui va avec aussi. re0hdr-06En gros, à certains passages, vous serez séparés et il faudra faire un bout du jeu avec 1 des 2 personnages. Ce qui rend ces passages lourdingues, c’est que pour se passer des objets il faudra utiliser un monte-charge, qui a chaque fois met une plombe à se charger. Ajoutons à ça les scènes d’ouvertures de portes toujours là, et au passage injustifiées techniquement parlant (mais zappables sur PC via un mod),  et vous obtenez une progression laborieuse à cause de choix techniques qui n’ont pas été refait / adaptés à notre époque. Vu que c’est vendu 20 balles, ça aurait mérité quelques « aménagements »… On se consolera avec le mode Leech Hunter, une sorte de mode Time Attack / Survie et surtout la présence d’un mode Wesker où on joue ce dernier, avec ses pouvoirs complètement fumés ^^

Pour l’amour d’un crapaud

re0hdr-07Lorsque vous jouez un perso, l’autre est contrôlé par l’IA, et vous pouvez régler son comportement de façon très succincte dans le menu d’inventaire du jeu. Vous pouvez en gros lui demander de vous suivre comme un petit toutou ou bien le laisser en plan quelque part (ce qui est crucial pour claquer des chronos incroyables en speedrun…) et régler son attitude sur active (il tirera à vue sur les ennemis) ou passive (il ne tirera jamais, même si vous êtes en train de mourir). Les soucis de ces réglages binaires, c’est que forcément à un moment vous ragerez inévitablement contre cette pauvre IA qui ne fait finalement que ce pourquoi vous l’avez réglée. re0hdr-08Exemple avec mon cas personnel, je n’ai finalement ragez que 2 fois, vu que le reste du temps je mettais l’IA en active. Pour un succès demandant de tuer tous les boss qu’avec Rebecca, j’ai mis Billy en passif, et voulant optimiser mon temps, je l’ai couplé avec les succès demandant de faire le jeu sans mourir et sans sauvegarder. Vous le voyez le tableau ? Je fais quasi tout le jeu sans trop de problèmes, j’arrive à la dernière zone du jeu, le laboratoire. Là-bas, il y a une espèce de monstres particulièrement fourbe que j’ai appris à haïr du plus profond de mon âme, le crapaud géant, (je vous avais dit que j’en reparlerai…). re0hdr-09Alors lui autant des fois on arrive dans une pièce, il est déjà là, on lui colle un pruneau et on en parle plus, autant des fois il jaillit d’un point eau et vous attaque direct. L’une de ces attaques est particulièrement cruelle, du moins si comme moi vous avez le malheur de régler l’IA sur passive… Cette brave bête vous attrape le pied avec sa longue langue, vous fait tomber au sol, et vous ramène à lui comme on ferait avec une corde. Vous pouvez vous débattre autant que vous voulez, c’est un script impossible à briser, et vous êtes là comme un con, attaché comme un saucisson, impuissant. Arrivé à lui, il ouvre la bouche, vous chope les jambes puis relève la tête, puis vous descend lentement dans son gosier, puis l’écran de Game Over sonne le glas de la défaite avec le superbe « Vous êtes mort… » ensanglanté… Je l’ai vécu, et 2 fois s’il vous plaît. 2 fois, parce qu’en plus, il est jamais au même endroit…

yesnoBilan mitigé pour ce Resident Evil 0 qui reste assez plaisant malgré son système de jeu qui a bien plus vieilli que celui de Resident Evil premier du nom. Encore regardable aujourd’hui, avec un bestiaire varié et tous les ingrédients qui ont fait de cette série ce qu’elle est, le titre ne fait pas vraiment peur et est assez court alors que la disparition des coffres occasionne justement de multiples allers-retours. Mais le jeu reste pas mal et se joue plutôt bien, il propose en plus des à-côtés sympas comme le mode Wesker ou le mode Leech Hunter. Je pense que c’est à faire si on ne connaît pas le jeu, même si ça reste le moins bon des épisodes canoniques post Resident Evil 4. En revanche si vous l’avez déjà fait, la question se pose déjà plus, les mécaniques étant vraiment dépassées aujourd’hui…

J’ai aimé

+ Ambiance assez bonne

+ Bestiaire plutôt diversifié

+ Variété dans les lieux visités

+ 2 personnages assez différents (Billy ne peut pas mixer les herbes et Rebecca ne peut pas pousser les caisses)

+ Tous les ingrédients stars de la série sont là

+ Le mode Leech Hunter assez corsé

+ Le mode Wesker bien fun

+ Les scènes d’ouvertures de portes zappables via un mod sur PC

J’ai pas aimé

– Ça ne fait pas peur du tout, le fait de jouer 2 personnages en permanence y est pour beaucoup

– Fini les coffres => bonjour les allers – retours à foison…

– … Même avec ça, le jeu est assez court

– Système de jeu « Partner Zapper » désuet en 2016

– Les scènes d’ouvertures de portes qui n’ont rien à faire là en 2016

– Incohérence du caractère de Rebecca par rapport à Resident Evil 1

– On ne voit que très peu la team Bravo

– Les gros crapauds qui sortent de l’eau et qui te one shot

Mes Notes :
5/10 si vous l’avez déjà fait
6/10 si vous ne connaissez pas du tout

Publicités

Publié le 20 juin 2016, dans Tests, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :