[Test] Starcraft II : Legacy of the Void, le final en apothéose ?

sc2lotvTitre : Starcraft II : Legacy of the Void

Développeur : Blizzard Entertainment

Date de sortie : 10/11/2015

Plateformes : PC uniquement

Parmi les jeux de 2015 que je devais initialement faire mais que j’ai dû reporter à 2016 à cause de ce satané Metal Gear Solid V The Phantom Pain, il y avait le dernier add-on de Starcraft II, Legacy of the Void. Avec ce dernier pan du scénario, cette fois-ci consacré aux Protoss, l’histoire est désormais terminée et voici mon avis sur la question…

Note : Ce Test ne comporte un avis que sur la partie solo du titre, me faire rouler dessus en multijoueur par des coréens aux 50 doigts par main n’étant pas vraiment ma tasse de thé. Je n’ai donc jugé le jeu que sur sa campagne, la note et les + / – ne concernent donc que cette dernière…

La Patience est mère de toutes les vertus

sc2lotv-01Il en aura fallu du temps à Blizzard pour d’une part nous pondre une suite aux cultissimes Starcraft et son extension Brood War (sortis pour rappel respectivement en 1998 et 1999) et pour d’autre part livrer les 3 épisodes de la campagne de Starcraft II. Après Wings of Liberty en 2010, qui narrait l’aventure des Terrans et de ses héros Titus et Jim Raynor, Heart of the Swarm en 2013 qui nous mettait aux commandes de la très classe et puissante Kerrigan du côté des Zergs, voici donc fin 2015 Legacy of the Void, la campagne des Protoss où on suivra Arthanis et Zerratul et qui clôt enfin l’histoire de ce Starcraft II.  sc2lotv-025 longues années pour accoucher des 3 morceaux narratifs qui constituent le jeu. Si l’histoire de ce Legacy of the Void tient toutes ses promesses (voir paragraphes suivants), on sent quand même sur beaucoup de points que le solo est prêt depuis longtemps et que finalement, c’est à cause du multi et de la psychose de Blizzard avec son équilibrage que les 3 jeux ont mis si longtemps à arriver. On peut alors légitimement se poser la question pourquoi Blizzard n’a pas opté pour un autre système économique pour livrer l’histoire plus vite dans un premier temps, pour ensuite se consacrer au multi et ses changements dans un second temps. sc2lotv-03Surtout que comme je l’expliquerai plus bas, jouer au solo et au multi est extrêmement différent, à tel point que c’est limite pas le même jeu. A 40 balles l’add-on, politique tarifaire uniquement adoptée par Blizzard depuis qu’ils se sont acoquinés avec Activision (pour rappel les autres add-on sur PC sont facturés 30 €…) ça fait cher le morceau d’histoire et heureusement que cette dernière « tue sa race », car sinon j’aurai sanctionné bien plus durement cette politique tarifaire de merde qui ne consiste ni plus ni moins qu’à remplir encore plus qu’elle ne l’est déjà, la piscine à billets de Bobby Kotick…

Un STR pas comme les autres

sc2lotv-04Concernant le gameplay, Blizzard est l’un des rares développeurs à proposer une campagne qui ne sert pas de didacticiel pour le multi, comme c’est presque toujours le cas avec les STR. Ici, on se fait plaisir avec des unités complètement abusées qui ne sont présentes que dans la campagne par soucis d’équilibrage. En complétant des objectifs secondaires pendant les missions, on gagnera de quoi se payer des pouvoirs et des variantes d’unités, à choisir entre 3 et qui peuvent être changées avant chaque mission. Une souplesse appréciable qui permet de s’adapter à différentes situations lorsqu’on connaît les missions et qui aide bien pour obtenir certains succès particulièrement retords à obtenir, sans parler du fait que pour une fois faire tout à 100% est récompensé par davantage qu’un « simple » succès sur une fiche profil. sc2lotv-05Des changements qui ne sont pas présents dans le mode multijoueurs, si équilibré, où c’est la course aux APM ou Actions Par Minute, à base de raccourcis clavier de l’impossible. Dans ce mode, c’est à qui rasera le plus vite la base de l’autre et ça ne m’intéresse pas, je préfère prendre mon pied avec des unités certes abusées, mais au moins on prend son temps c’est bien plus appréciable. Si les missions sont assez variées, les choix qui donnaient lieu à des missions différentes selon qu’on ait choisit tel ou tel personnage dans Wings of Liberty ont été abandonnés, c’est vraiment dommage. sc2lotv-06De même, on notera un peu moins d’audace et de fantaisies dans les missions de Legacy of the Void par rapport aux 2 jeux précédents, allant parfois par proposer les mêmes objectifs qu’une mission de Wings of liberty ou Heart of the Swarm. Enfin, les écrans figés entre les missions où l’on peut interagir avec différents personnages et améliorer ses troupes / pouvoirs n’ont clairement plus leur places en 2015 / 2016. Une preuve de plus que le solo est prêt depuis longtemps et que toutes les ressources ont été mobilisées pour le multijoueurs…

Bouquet final

sc2lotv-07Côté histoire en revanche, il n’y a vraiment rien à redire. Découpée en 3 parties distinctes, l’intrigue de Legacy of the Void comprend 3 missions pour l’introduction, la campagne en elle-même en contient 19 de plus et enfin l’épilogue est composé de 3 joutes également. Le tout est, comme d’habitude avec Blizzard, entrecoupé de cinématiques qui déglingue la gueule (quand je pense au film qui arrive bientôt, je ne suis que tristesse que ce dernier ne soit pas entièrement en images de synthèses, quand on connaît le savoir-faire de Blizzard en la matière…) et le développeur prouve une fois de plus qu’il est le roi dans ce domaine. Certaines de ces scènes sont tout simplement cultes et mettront les nerfs des fans à rudes épreuves, c’est moi qui vous le dit. L’intrigue comporte donc des moments de calmes, des moments très forts avec des bons rebondissements et la mise en scène au poil aide bien à s’impliquer dans l’histoire. sc2lotv-08Les personnages sont classes comme toujours et à ce propos, je tiens à signaler que la dernière mission de l’épilogue est d’une jouissance absolue, qui ravira le fan de l’univers de Starcraft ! Car en fait, l’histoire de Legacy of the Void se termine à la fin de la campagne du même nom, et durant l’épilogue on ne joue pas seulement les Protoss, car cette partie conclut l’histoire dans sa globalité et on retrouve donc des personnages issus des campagnes précédentes pour une conclusion épique en grande pompe. Un final soigné et marquant, on a certes attendu un bon moment mais putain ça en valait la peine !!!

yesOn l’a attendu longtemps ce « dernier bout de Starcraft II », mais il est enfin là et il tient toutes ses promesses au niveau scénaristique. Pas sans défauts, notamment les écrans figés qui sont du passé en 2015 / 2016 et un certain manque d’audace dans les missions, cette campagne demeure efficace et fait le job, en plus de proposer un final tout simplement monstrueux. Si vous êtes fan de l’univers et avait fait les 2 autres avant ça, vous ne pouvez tout simplement pas passé à côté, et ce même en dépit de la « taxe Activision »…

J’ai aimé

+ Histoire prenante, géniale et avec des rebondissements qui tuent

+ Personnages charismatiques

+ Les cinématiques qui déboîtent la mâchoire

+ Un épilogue mémorable façon « menu best-of »

+ La dernière mission = la jouissance absolue

+ Le choix des unités / pouvoirs

+ L’écran d’accueil

J’ai pas aimé

– Moins de fantaisie dans les missions que dans Wings Of Liberty et Heart Of The Swarm

– Écrans et personnages figés en 2015 / 2016, sérieusement ?

– 5 ans d’attente alors qu’on sent sur beaucoup de points que le solo est prêt depuis longtemps

– 40 € pour un add-on

Ma Note : 8/10

Publicités

Publié le 1 mai 2016, dans Tests, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :