[Test] Harold, rien ne sert de courir il faut partir à point ?

haroldTitre : Harold

Développeur : Moon Studio

Date de sortie : Date

Plateformes : PC / PS3 / Xbox 360 (en dématérialisé uniquement)

Sorti dans l’anonymat le plus complet, Harold est un jeu développé par le studio Moon Spiders et qui a la particularité d’avoir une bande son signée par le français Olivier Derivière, fervent défenseur de la musique adaptative. En tant que fan des travaux du compositeur, c’est en partie pour ça que j’ai acheté le jeu en soldes il y a quelques années, et voici donc mon avis…

Cours Forest, Cours !

harold-01Harold est un « Runner », c’est-à-dire un jeu où l’écran défile et où le personnage avance tout seul. On ne joue pas Harold mais Gabe, un être divin qui se voit « attribué » le coureur Harold lors d’un tirage au sort au Paradis. Le but sera donc de faire gagner Harold, pas vraiment le plus gâté par la nature pour gagner un marathon. Pour ce faire, vous aurez la possibilité de lui envoyer la foudre divine au cul pour booster temporairement sa vitesse (via des bonus à récupérer sur le trajet) et surtout d’interagir avec le décor pour aider votre coureur préféré et / ou pour mettre des bâtons dans les roues des autres concurrents. harold-02S’il y a une limite aux boosts (bonus sur le trajet pas infinis), il n’y a en revanche aucune limite pour pourrir le trajet des autres, et dans la mesure où Harold partira toujours bon dernier et est le plus lent des 6 coureurs, il ne faudra pas se gêner pour espérer gagner la course. Surtout que, Harold est un jeu particulièrement exigeant et punitif, si bien que vous ne pourrez pas accéder aux courses suivantes avant d’avoir gagné la course d’avant. Avant d’accéder à chaque course, le jeu vous fera passer par une phase d’entraînement d’une dizaine d’épreuves reprenant les phases clés de la course à venir, histoire d’aborder le tracé sous les meilleurs auspices. Harold-03Pour autant, le jeu étant ce qu’il est, il faudra de nombreux essais avant d’espérer parvenir à la victoire, car concrètement pour gagner il ne faudra pas faire d’erreurs ou presque, et maîtriser à fond les différents passages. Il y a en tout 12 courses, et vu que le temps pour maîtriser chaque tracé est exponentiel, vous y passerez un long moment, ce qui signifie que la durée de vie est ultra correcte pour le prix demandé…

Fourberie quand tu nous tiens…

Harold-04Pour motiver le joueur, le studio Moon Spiders va à l’encontre de quasiment tout ce qui se fait aujourd’hui, à savoir qu’il ne l’aide en aucun cas et qu’il met des pièges de plus en plus vicieux et fourbes, si bien que pour venir à bout des niveaux, il faudra entrer en « Transe ». A la manière d’un Hotline Miami, ça sera de plus en plus dur et demandera parfois des réflexes divins pour activer / désactiver au bon moment les différentes fourberies posées par les développeurs. (Sachant qu’un piège peut avoir 2 ou 3 endroits d’activation sur le même écran, et qu’il peut aussi bien vous aider à neutraliser les autres coureurs qu’à ralentir significativement votre Harold national…) Harold-05Il y a aussi un raccourci secret à découvrir sur chaque tracé, sachant que la fourberie des développeurs est une nouvelle fois au rendez-vous : en effet pour découvrir certains raccourcis, vous devrez sciemment vous laisser tomber dans un piège. On en est là… Et quand vous arrivez enfin à gagner la course, Moon Spiders vous envoie dans les dents un mode dit « Challenge » où il faut finir SANS MOURIR UNE FOIS la même course, en entier et dépourvue du moindre concurrent, et avec des étoiles à collecter disposées de telle façon à ce que la trajectoire parfaite soit requise pour les ramasser. Harold-06Le tout sans point de contrôle ou autre artifice du genre : c’est pour les faibles tout ça… On se demande alors s’il ne faut pas être un peu fou pour se lancer dans un tel défi, car l’investissement en temps sera conséquent, sans parler qu’il faudra des nerfs d’acier… J’ai personnellement mis 40 heures environ pour boucler 10 tracés à fond sur les 12, modes challenges compris et j’ai failli laisser tomber devant les 2 derniers, qui sont infernaux de fourberie et d’exigence. Mais je me suis motivé et il m’a fallu 10 heures de plus et des centaines d’essais pour les terminer et ainsi obtenir le fameux 100% désiré…

Quand la musique est bonne…

Harold-07Pourtant, quand on voit le jeu tourner la première fois, on est loin de s’imaginer un tel niveau de putasserie. Full 2D, le jeu est mignon tout plein avec son design cartoon, c’est certes moins détaillé qu’un Rayman Legend mais ça envoie bien quand même. Côté animations en revanche, le titre de Moon Spiders met une sacrée fessée au titre de Ubisoft Montpellier avec des personnages aussi bien faits que dans des dessins animés. Une prouesse qui aura lieu dans 4 univers, la Jungle, le Désert, l’Arctique et la Plage, avec 3 tracés dans chaque univers. On pourra chipoter sur le fait qu’ils auraient pu proposer 12 univers différents, mais les 12 courses étant très différentes les unes des autres on ne fait pas plus attention que ça au décor à vrai dire… Harold-08Le tout est ponctuée par une bande son magistrale signée Olivier Derivière, grand amateur de la musique adaptative (notamment sur Remember Me ou sur le DLC d’Assassin’s Creed Black Flag, Freedom Cry). Le principe est le suivant, il y a une musique de fond, si le joueur joue bien de nouveaux éléments viennent s’ajouter à la partition (des tambours, des chœurs par exemple) et à l’inverse si le joueur tombe dans un piège ou perd une place dans le classement, ces éléments disparaissent. Harold-09Cela participe grandement à la « Transe », on est littéralement bercé par la musique et poussé à se dépasser, d’autant que lorsqu’on est 1er, il y a du gospel qui met une banane d’enfer ! Cet exercice, pas simple à réaliser, est merveilleusement exécuté par le français, avec des transitions parfaites entre les ajouts / suppressions d’éléments, du grand art ! On reprochera en revanche quelques petites choses : que le pad soit obligatoire pour jouer, que le jeu est parfois plus méchant que difficile et qu’il faille tant s’accrocher pour finir « simplement » le jeu, je ne parle même pas du mode Challenge… Ça laissera beaucoup de monde sur le carreau, c’est dommage mais ça explique pourquoi le jeu est si méconnu…

yesConseiller Harold à tout le monde est difficile malgré ces innombrables qualités. Mignon comme tout, le jeu prouve que la 2D n’est pas morte de la plus belle des façons et propose une bande son adaptative remarquablement réalisée par Olivier Derivière. Malgré ça, il faudra s’accrocher pour « simplement » finir le jeu, ce qui de base laissera pas mal de joueur de côté. Le jeu est agréable à jouer et la prise en main est bonne, c’est juste que contrairement à 90 % des jeux d’aujourd’hui, aucune aide, aucun cadeau ne vous sera apporté / fait, et devant la fourberie des développeurs, parfois vraiment méchants, pas beaucoup de joueurs baisseront les bras. Preuve en est avec le « succès » du jeu. Pour les autres, les courageux, vous tenez là un sacré défi à relever…

J’ai aimé

+ Décors 2D magnifiques

+ Animations > all

+ Musiques adaptatives magistrales de Olivier Deriviere

+ Gameplay « Transe », il faut se dépasser pour y arriver

+ Des dizaines d’heures de durée de vie

+ Constamment renouvelé

J’ai pas aimé

– Recommencer, encore et encore

– Parfois vraiment méchant

– Pad obligatoire

– Finir le jeu est déjà un défi en soit…

– 4 univers « seulement »

Ma Note : 7/10

Publicités

Publié le 25 mars 2016, dans Tests, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Tu commences vraiment à te diversifier niveau jeu!
    Par contre, le die and retry, ce n’est vraiment pas pour moi…

  2. Comme je l’ai expliqué, j’ai surtout pris ce jeu pour les ziks de Olivier Derivière il y a quelques années. Le récent After Bit sur ce jeu m’a donné un coup de boost pour le faire ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :