[Test] Life Is Strange, le chef d’œuvre de Dontnod ?

lifeisstrangeTitre : Life Is Strange

Développeur : Dontnod Entertainment

Dates de sortie : 30/01/2015 – 24/03/2015 – 19/05/2015 – 28/07/2015 – 20/10/2015

Plateformes : PC / PS3 / PS4 / Xbox 360 / Xbox One

Parmi mes grosses attentes de cette année, il y avait Life Is Strange, un jeu d’aventure au format épisodique développé par Don’t Nod, les créateurs de Remember Me sorti en 2013. Composé de 5 épisodes, ce jeu vendu 20 € pourrait bien faire de l’ombre aux meilleurs jeux AAA vendus 70 € de cette année…

Par des trentenaires pour des trentenaires

lifeisstrange-01C’est donc l’histoire de Max Caulfield, une étudiante en photographie, qui revient dans sa ville natale Arcadia Bay après un long séjour à Seattle. Et pourquoi donc la vie de Max est étrange ? Elle découvrira assez tôt dans l’épisode 1 qu’elle est capable de remonter légèrement le temps, ce qui lui permettra en premier lieu de sauver la vie de son ancienne meilleure amie, Chloé Price. Puis une étrange vision d’un futur ravagé par une énorme tornade viendra saupoudrer ce récit un brin fantastique, en plus d’une affaire de disparition ayant eu lieu quelques temps avant le retour de Max. Le premier épisode pose les bases de l’intrigue et présente le contexte et les personnages. Il y a donc Max et Chloé, mais aussi tous les camarades de classe Max, ses professeurs et les employés du complexe scolaire où elle étudie. lifeisstrange-02Si tous les clichés de l’adolescence sont présents (la fille populaire et sa bande de vipères, le fils à papa riche et turbulent, la pompom gril, le geek…), ils sont tous plus ou moins attachants à un moment, et on se surprend à apprécier un personnage jusqu’ici odieux lorsqu’il ou elle prend cher / est en difficulté. Il faut dire aussi que Life Is Strange est particulièrement bien écrit, pas dans le sens où les dialogues sont en alexandrins ou ce sont de grandes tirades littéraires, mais dans le sens où on vraiment l’impression de discuter avec des ados. On peut aussi interagir avec pas mal d’objets et lire diverses cartes / notes / journaux et ainsi retrouver ce style d’écriture particulier. lifeisstrange-03Pour avoir une petite sœur qui est dans cette période et si je compare avec les SMS / Mails qu’elle m’envoie, c’est vraiment similaire, même si on a l’impression que les auteurs sont des trentenaires et qu’ils ont retranscrit leur adolescence, et pas celle actuelle. Il n’y a donc pas de « LOL », pas de « Swag », pas de « Ça passe crème » ou autre expression que les jeunes d’aujourd’hui utilisent, tout comme il n’y a pas de Justin Bieber ou autre bouse dance-pop d’aujourd’hui, mais plutôt des morceaux pop-rocks du style des années 90, ce qui n’est pas plus mal…

La roue du temps

lifeisstrange-04Life Is Strange est donc un jeu d’aventures très similaire à ceux de Quantic Dream ou Telltale Games, on se déplace des environnements 3D et on passe beaucoup de temps à discuter avec les personnages et à résoudre des petits puzzles. Comme les jeux des 2 studios cités plus haut, il y a des choix à faire, mais comme Max peut remonter le temps, il est possible de voir tous les embranchements de dialogues, sachant que lorsqu’elle remonte le temps, Max conserve ses souvenirs et il y a même des options de dialogue « cachées » qu’on pourra découvrir en faisant des choix spécifiques. Pour autant, il faudra bien prendre des décisions et comme dans les grands jeux, il n’y a jamais vraiment de bonne ou mauvaise réponse ce qui fait que le joueur choisit en son âme et conscience. lifeisstrange-05Les choix ont des répercussions à court et long terme, rarement immédiates ce qui évite les remontée dans le temps en cas de « boulette », le joueur devra donc faire avec ses choix, sachant que certaines scènes sont vraiment dures… Car oui, sous ses côtés ados et Teen Movie, Life Is Strange est finalement assez adulte dans les thèmes abordés et les scènes présentées, avec des développeurs qui assument leurs cliffhangers de fin d’épisodes et proposent de réelles suites aux évènements parfois tristes et pas évidents à gérer, alors que les ¾ des autres studios se seraient réfugiés derrière le voyage temporel pour esquiver les complications. lifeisstrange-06Car parler d’euthanasie par exemple, c’est assez taboo dans certains pays et cultures, si bien qu’on voit rarement ça dans les jeux. Life Is Strange aborde beaucoup de sujet dits polémique et les traite habilement, et laisse parfois le joueur dans des situations assez inconfortables où il faut faire un choix très difficile. Ces moments-là marquent et c’est incontestablement une des grandes forces du jeu et le choix final restera longtemps dans les mémoires, j’ai personnellement mis super longtemps à me décider, à tel point que ma femme s’est demandé ce qui se passait à me voir bloqué devant mon écran comme ça…

Un grand pouvoir implique une grande responsabilité

lifeisstrange-07J’ai lu dans beaucoup d’avis et de tests que les choix n’avaient pas d’incidence sur l’histoire. Je ne suis pas d’accord. Alors certes le choix final ne débouche que sur 2 fins, qui quoi que vous fassiez durant les épisodes précédents sont les mêmes, comme The Walking Dead de Telltale Games, mais à la différence de ce dernier, il y a des nuances dans les cinématiques très appréciables en fonction de vos choix passés. Pour parler de mon cas personnel, j’ai globalement suivi le même chemin que mon ami Belzedar, à 2-3 choses près avec néanmoins une grosse différence sur un choix. On a eu la même fin, mais c’est un petit choix qui a nuancé un peu plus sa scène alors notre grosse différence n’a pour ainsi dire eu aucun impact, du moins dans le final (ça a donné des scènes différentes dans les épisodes suivants). Et puis « pas d’incidences » faut pas exagérer, plusieurs personnages peuvent mourir et les relations qu’on a avec nos camarades peuvent vraiment changer, entre autres, si ça c’est « pas d’incidences » on n’a pas dû jouer au même jeu… lifeisstrange-08Pour autant est-ce que je conseillerai Life Is Strange à tout le monde ? Eh bien non. En effet si l’histoire est de plus en plus prenante d’épisodes en épisodes, si l’ambiance est géniale, si la direction artistique est folle, si les dialogues sont bien écrits, si le fait de faire joujou avec le temps est cool, si les choix sont difficiles et ont des conséquences, le gameplay, lui, s’adresse à un public averti. Si vous avez aimé Heavy Rain ou The Walking Dead, foncez, vous tenez là un véritable chef d’œuvre qui a tout à fait sa place aux côtés de ces derniers. Si en revanche vous n’aimez pas ces 2 jeux, oubliez tout de suite, Life Is Strange n’est pas fait pour vous. Il paye aussi sa sortie sur les 2 générations de consoles, avec un aspect technique difficilement défendable, bien qu’avec la D.A qui tue, ça rattrape franchement le coup et personnellement, ça ne me gêne pas le moins du monde. lifeisstrange-09Mais le vrai défaut qui m’a fait rager, c’est la synchronisation labiale, complètement à l’ouest sur les premiers épisodes, ça s’est nettement amélioré sur les derniers. Je salue l’effort de proposer des sous-titres français au fur et à mesure des épisodes (oui car les dialogues sont en anglais) contrairement à Telltale Games, qui a pourtant des moyens largement supérieurs à ceux du studio français et qui pourtant ne sort les sous titres dans les différentes langues qu’une fois la saison terminée. (et encore la saison 2 est finie depuis des mois et on attend encore les sous-titres…)

yesLife Is Strange est donc une grande réussite et un de mes coups de cœur de 2015. Avec une montée en puissance au fil des épisodes, une maturité dans les thèmes abordés, sans oublié des cliffhangers qui tuent, le jeu a gagné des fans au fur et à mesure pour devenir un jeu très suivi à la sortie du final. Pas exempt de défauts, notamment un bilan technique mitigé rattrapé par une D.A fantastique et surtout une synchronisation labiale pas folichonne, le jeu est une nouvelle référence du jeu d’aventures narratif, aux côté des Heavy Rain et The Walking Dead, tout simplement !

J’ai aimé

+ L’ambiance ado des années 90

+ La Direction Artistique, sublime !

+ La B.O

+ Les thèmes abordés, assez rares dans le jeu vidéo…

+ … et qui sont admirablement bien traités

+ Des choix vraiment difficiles

+ Des cliffhangers qui tuent…

+ … et assumés derrière dans l’épisode suivant

+ Les choix ont des conséquences à court et / ou long terme

+ Le principe de remonter le temps, une idée bien utilisée et fun à jouer

+ Max et Chloé

+ Persos secondaires attachants, et qui évoluent

+ Le choix final…

+ 20 € la saison complète

+ Les stats à la fin de chaque épisodes, où on peut comparer nos choix avec ceux des autres et ceux de nos amis

J’ai pas aimé

– Très limite techniquement

– Synchronisation labiale complètement à la rue sur les premiers épisodes

– Quelques phases de gameplay pas géniales

– Le trop longue séquence d’infiltration de l’épisode 5

– Le choix final…

– Le calendrier initial pas respecté (bien que vu la qualité de l’ensemble, c’est pardonné)

Ma Note : 8/10

Publicités

Publié le 5 novembre 2015, dans Tests, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. En total accord avec ton test!
    Et cette fin, j’y pense encore deux semaines après…

  1. Pingback: [Article] Le Bilan de l’année 2015 ! | Drizzt Elf Noir : Come Into My Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :