[Test] Bioshock Infinite : Season Pass !

Même si Bioshock Infinite m’a transporté, au point où c’est tout de même mon GOTY 2013, je n’ai pu m’empêcher de trouver ça gênant quand, dès la sortie, on trouve déjà un Season Pass. Surtout quand on sait que Bioshock Infinite est un projet qui a mis du temps à arriver, lâcher les 20 € tout de suite à la sortie pour des promesses de DLC qui arriveront (bien) plus tard, ça fait toujours chier et c’est même un peu limite. Enfin bon, je ne suis pas là pour donner mon avis sur ce genre de pratiques, les gens qui me lisent savent ce que j’en pense, quand bien même ici ça serait vraiment dommage de passer à côté…

bioshockinfinitspcoc

Carnage Céleste

On commence avec Carnage Céleste, un DLC qui est sorti le… 30 juillet 2013 ( ! ), soit tout de même près de 4 mois après la sortie du jeu ( !!! ), et bien sûr ceux qui ont payé les 20 € du Season Pass au lancement n’ont pas reçu de dédommagement, en même temps connaissant le développeur… Ce DLC était vendu seul à 4.49 €, ou intégré dans le Season Pass à 19.99 €. bioshockinfinitspcoc-01De plus Carnage Céleste n’est pas vraiment un DLC scénarisé comme les 2 autres, il s’agit en gros d’un mode Survie en Arène, dans lequel on affronte des hordes d’ennemis. On gagne de l’argent à chaque manche pour se payer munitions et armes, et on avance jusqu’à finir l’arène ou mourir. Pourtant, Carnage Céleste n’est pas un naufrage, il propose 4 arènes et surtout un défi puisque le tout est assez corsé, surtout avec les Défis du Ruban Bleu, sortes d’objectifs bonus à remplir et qui rendent les joutes particulièrement difficiles. Il faudra alors réussir à survivre en perdant le moins de vie possible, en gérant au mieux ses armes et munitions afin de triompher, et ce sur les 4 arènes. On pourra aussi avec l’argent gagné se payer des bonus dans la Galerie, sorte de Caverne Ali Baba pour tout fan de l’univers de Bioshock Infinite avec des bonus audio, des artworks et des figurines. Ça n’intéressera pas les non-initiés, et ça donne le ton sur les ambitions du / des DLC, à savoir qu’ils sont réservés aux fans. bioshockinfinitspcoc-02Et même pour ces derniers, Carnage Céleste est certes sympathique, mais après 4 mois d’attente, on était en droit d’espérer un peu mieux, surtout que contrairement à Bioshock Infinite où le scénario et surtout la DA occultait à elle seule le moteur vieillissant, là on n’a pas d’intrigue, ce qui est un gros point noir et concernant la DA, le DLC reprend des environnements connus de Bioshock Infinite, pas la moindre zone inédite ! Et puis bon ce sont des arènes où il faut tuer tout le monde, ce qui accentue l’aspect bourrin du jeu… Ce DLC n’est plus ni moins qu’un « os à ronger », donné aux fans en attendant les DLC scénarisés, qui comme Ken Levine l’a précisé, arriveront plus tard, comprenez par-là dans plusieurs mois. On remercie quand même Irrational Games pour cet apéritif, sachant que le prix de 4.49 € est appréciable quand les autres ne se seraient pas gênés pour le mettre à plein tarif…

noLe développeur livre ici un DLC plus que moyen vue l’attente, avec un banal mode Survie sur 4 arènes reprenant de plus les décors du jeu original. Les bonus sont sympas, il y a du challenge surtout si vous visez le 100 %, mais soyons honnête ce n’est en aucun cas une raison pour acheter le Season Pass, et ce même si vous êtes fan. L’absence d’intrigue met au contraire en évidence les défauts du jeu de base, à savoir son moteur vieillissant et son gameplay assez bourrin : en résumé, à faire si vous êtes fan et si vous avez le Season Pass, dans le cas contraire passez votre chemin et n’achetez surtout pas le Season Pass pour ça…

J’ai aimé

+ Défoulant et assez corsé

+ Les défis du Ruban Bleu, bien chauds !

+ La pléthore de choses à débloquer, un régal pour le fan de Bioshock Infinite !

+ l’IA d’Elizabeth, toujours un must !

+ Le prix réduit à 4.49 €

J’ai pas aimé

– 4 mois d’attente pour « ça » !

– 4 arènes seulement, et pas d’environnements inédits !

– Pas de scénario…

– Moteur vieillissant

– Gameplay assez bourrin

Ma Note : 6/10

bioshockinfinitspbas1

Le Tombeau Sous-Marin – Episode 1

Plusieurs (longs) mois après la sortie de Carnage Céleste, Irrational Games livre enfin le premier épisode des DLC scénarisés ( !!! ). Oui le premier épisode. ( !!!!! )En fait ce sera une histoire divisée en 2 parties, chacune vendue 12.99 € à l’unité ou incluse dans le Season Pass, pour rappel disponible à 19.99 €. Le 12 novembre, les joueurs ayant acheté le pack complet ou le DLC seul se retrouvent plongés dans Rapture, la ville de Bioshock. bioshockinfinitspbas1-01Alors autant j’ai critiqué, et à raison, Carnage Céleste, autant là je ferme ma gueule sur Le Tombeau Sous-Marin – Episode 1 qui, blindé à raz la gueule de fan-service, fait le job et brosse le fan dans le sens du poil, en offrant des scènes cultes. Le revers de la médaille est qu’il faut impérativement être fan pour en profiter, et fan de Bioshock surtout, car Le Tombeau Sous-Marin fait le lien entre les mondes de Bioshock et Bioshock Infinite, même si la fin de ce dernier s’en est déjà chargé. Et montrer les choses concrètes au joueur fait bien plus d’effet que la fin de Bioshock Infinite, qui donnait la raison des liens et laissait l’imaginaire du joueur combler les blancs. Là, on découvre Rapture grande époque, avant la guerre civile qui a ravagée la ville. On découvre aussi beaucoup de choses que je ne spoilerai pas ici, car la découverte de ces révélations fait tout le sel de ce premier DLC, et quel les DLC ! bioshockinfinitspbas1-02Une véritable leçon, qui hisse ce DLC parmi mes meilleures expériences de l’année, bien loin des déceptions des nouvelles licences. C’est tout simplement brillant, même si forcément la fin arrive trop vite. Comptez 2-3 heures pour parcourir l’ensemble du DLC, c’est court, surtout pour un contenu vendu 12.99 €, mais si vous êtes fan de Bioshock franchement vous ne le regretterez pas. Le gameplay est identique à celui de Bioshock Infinite, on y incarne toujours Booker, même si 1 nouveau plasmide et de nouvelles armes viendront égayer vos aventures. Niveau regrets, hormis la durée de vie et le prix, on signalera qu’on quitte un peu vite la Rapture mondaine et peuplée, pour revenir à des coins fantômes peuplés d’ennemis (comme le jeu initial vous me direz), et aussi la présence de la VOST uniquement. Faisant partie des gens ayant largement préféré la VF à la VO, dû au fait de la présence du doubleur français de la série télévisée Castle, je ne peux que regretter ce choix, surtout lors des enregistrements audio trouvés dans le jeu, il n’y a tout simplement pas de sous titres ! Mais le boss de fin et surtout le cliffhanger final rattrapent largement cette petite déception, faisant de l’attente de l’épisode 2 un véritable calvaire…

yesPremière partie de la campagne additionnelle, ce DLC met la barre très haut, en dépit d’une durée de vie courte, d’un prix élevé et de la présence de la VOST uniquement. Irrational Games signe là une intrigue magistrale, mais réservée uniquement aux gros fans de Bioshock premier du nom. Si vous faites partie de la cible, vous serez aux anges, le fan service, les révélations et les scènes cultes étant légion. Sinon, encore plus que Carnage Céleste, passez vraiment votre chemin…

J’ai aimé

+ Rapture avant la guerre civile, un vrai plaisir !

+ Fan service en veux tu en voilà !

+ Les références et clins d’oeil en pagaille

+ De nouvelles armes et plasmides

+ L’ambiance, forcément !

+ Le boss de fin

+ Le cliffhanger final

J’ai pas aimé

– Quasiment 8 mois d’attente

– Réservé aux fan de Bioshock

– On quitte trop vite la Rapture mondaine

– Pas de VF intégrale

– Pas de sous titres lors des journaux audio

– Court (2 heures)

– Cher (12.99€ à l’unité)

Ma Note : 7/10

bioshockinfinitspbas2

Le Tombeau Sous-Marin – Episode 2

Le 25 mars 2014 sort le second épisode du Tombeau Sous-Marin( ! ), qui pour rappel nous laissait sur un cliffhanger du style de ceux de Game Of Thrones ( !!! ), ce qui fait quand plus de 4 mois ( !!!!! ). Bref, ce coup-ci, pas mal de changements, à commencer par le gameplay car nous n’incarnons plus Booker mais la belle Elizabeth. bioshockinfinitspbas2-01Cette différence est fondamentale car d’une part nous jouons seul, (finit la super IA qui vous file des coups de main) mais aussi la jeune femme n’a pas d’armes. Elle pourra néanmoins compter sur des plasmides pour se sortir de situations musclées, dont certains franchement abusés lol, du style devenir invisible, eh oui… Le gameplay se veut plus orientés infiltration qu’action, on ne récupère une arme qui très tard dans l’aventure, et vu qu’un succès nous demande de finir le DLC sans tirer un seul coup de feu, on aura tendance à s’en passer, surtout que franchement ça ne manque pas vraiment avec la myriade de plasmides. Pour autant, il faudra vraiment fouiller les lieux pour trouver des recharges de mana, car les combats étant uniquement aux plasmides, la barre aura tendance à se vider très vite. Vous me direz il y a l’argent pour ça, oui, sauf que la thune servira à augmenter les dits plasmides, il n’y a pas d’amélioration à trouver ou très peu, la meilleure façon d’améliorer ses pouvoirs est donc d’acheter les améliorations directement aux distributeurs… bioshockinfinitspbas2-02Concernant l’intrigue, je ne sais pas si Ken Levine a écrit en 2007 le scénario de Bioshock et de Bioshock Infinite, mais en tous cas ça colle parfaitement et à nouveau les fans seront ravis, avec des clins d’œil et références à foison, et des scènes de Bioshock racontées dans les journaux audio qui sont retranscrites en live dans ce DLC. Plus que jamais, ce DLC s’adresse avant tout aux fans de Bioshock, si nous n’avez pas fait ce dernier ça ne sert à rien de faire ce DLC, vous ne capterez rien et passerez surtout à côté de l’essentiel. On apprendra ainsi de nombreuses choses sur Bioshock, comment sont arrivés les plasmides par exemple, comment le « Je vous prie » est arrivé sur le tapis et bien d’autres choses encore. Enfin, la durée de vie de cet Episode 2 est plus que correcte, avec 4 heures bien tassées pour boucler l’aventure. Terminons avec un mot sur le prologue du jeu, qui prend place dans un endroit que tout le monde connaît et qui est franchement bien foutu, en dépit des clichés habituels. Une leçon et un bonus appréciable, qui permet de commencer le DLC sous les meilleurs auspices, avant de reprendre l’aventure commencée 4 mois plus tôt… Petit regret pour finir, la fin fait définitivement le lien entre Bioshock et Bioshock Infinite, mais du coup j’aurais bien aimé savoir ce qui se passe dans les minutes qui suivent le dénouement, que voulez-vous je suis jamais content lol

yesUn Episode 2 qui commence fort et qui monte crescendo jusqu’à un final époustouflant, tel est ce qui vous attend. Il faut néanmoins être fan de Bioshock pour apprécier ce DLC, dans le cas contraire vous passerez à côtés de quasiment toutes les références et l’expérience ne sera pas la même. Avec un gameplay différent de d’habitude, sans armes et plutôt axé infiltration, ce DLC est un plaisir à parcourir et fait indiscutablement office d’indispensable si vous êtes fan de Bioshock. Le maître étalon du Season Pass et une sacrée raison de craquer si vous ne l’avez pas…

J’ai aimé

+ Fan service en veux tu en voilà !

+ Les références et clins d’oeil en pagaille

+ De nouvelles armes et plasmides

+ Ambiance incroyable

+ Le prologue

+ Le final

+ Des scènes qui tuent !!!

+ La DA

+ Plutôt corsé et assez long

J’ai pas aimé

– Pas de VF intégrale

– Pas de sous titres lors des journaux audio

– Réservé définitivement aux fan de Bioshock

Ma Note : 9/10

bioshockinfinite-seasonpass

Au final, ce Season Pass vaut largement le coup, et on peut même dire que vu la qualité de 2 des 3 DLC, l’attente en valait presque la peine ! Carnage Céleste est un bon défouloir mais en l’absence totale de narration, je ne peux le conseiller seul à l’achat. En revanche pour le Tombeau Sous-Marin, il fait le lien avec brio entre Bioshock et Bioshock Infinite, propose du fan service à gogo et met en scènes des séquences cultes, pour les fans de Bioshock du moins. A réserver aux fans de Bioshock donc, mais si c’est le cas, ça devient carrément un indispensable !

Publicités

Publié le 6 mars 2015, dans Tests, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :