[Test] Wolfenstein : The New Order !

wolfenstein_tnoTitre : Wolfenstein : The New Order

Développeur : Machine Studios

Date de sortie : 20/05/2014

A peine remis de l’expérience Alien Isolation, il me fallait un exutoire pour me changer les idées. Parmi ma très longue liste de jeux à faire / à refaire, quoi de mieux qu’un FPS à l’ancienne sans multi de merde pour remplir ce rôle ? Et quand en bonus je peux buter du nazi à la pelle et que l’ambiance est série Z à fond les ballons, alors là c’est le paradis lol…

A l’ancienne

wolfenstein_tno-03Comme toujours dans les Wolfenstein, on incarne le bon Blazkowicz. On commence par une mission assez musclée dans un avion, pendant la seconde guerre mondiale. L’avion finit par se crasher et on enchaîne avec une prise d’assaut de la base du Boucher, un allemand sanguinaire qui a semble t’il des penchants pour la chirurgie. On constate rapidement que Wolfenstein : The New Order est un FPS à l’ancienne : des bon gros gun qui envoient, pas de vie qui remonte toute seule, des medikits et, cerise sur le gâteau, des perks ou atouts à la Far Cry 3, qui permettent de développer 4 voies : Furtivité, Tactique, Attaque et Démolition. Ces voies peuvent toutes être complétées dès la première partie si on se débrouille bien, et file un gros coup de pouce. Vu que j’ai attaqué direct en Über, le mode extrême, ces atouts n’étaient pas de trop, même si de ce côté pour un mode extrême le jeu est assez simple, à part 2 ou 3 passages. wolfenstein_tno-04Certains donnent de nouvelles aptitudes comme le lancer de couteau, d’autres des bonus passifs (rechargement plus rapide par exemple). L’histoire suite au premier niveau se déroule dans les années 60, après une longue ellipse justifiée dans le scénario. L’Allemagne a gagné la Coupe du M… euh la guerre et domine désormais le monde. Ce bon Blazkowicz part donc en croisade contre les nazis, avec un petit groupe de résistants. L’histoire et l’ambiance du jeu sont série Z, assumée à fond les ballons et bordel que c’est bon. Technologies improbables pour l’époque, voyage sur la lune et j’en passe, les missions de Wolfenstein : The New Order sentent bon le nanard avec des phases grand spectacle qui ne se prennent pas au sérieux. Et là où le solo d’un Call Of Duty se plie en 4-5 heures, celui de Wolfenstein : The New Order lui dure une bonne vingtaine d’heures. Et une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, sachez qu’il n’y a pas de mode multijoueurs de merde, fuck yeah !

C’est dans les vieux pots…

wolfenstein_tno-01Hormis les atouts, le jeu est un FPS tout ce qu’il y a de plus classique, avec des niveaux assez dirigistes. Côté arsenal, c’est encore classique avec pistolet, mitraillette, fusil d’assaut, pompe et sniper, auxquels s’ajoute les sacro saintes grenades et grenades IEM. Notez la possibilité d’équiper 2 armes simultanément, pour 2 fois plus de plaisir, et ce avec n’importe quelle arme. Le double fusil à pompe est alors synonyme de carnage, et seul le manque de munitions mettra fin au massacre. On peut aussi équiper un silencieux sur certaines armes, pour la jouer infiltration. Car à de nombreux moments, se glisser à pas de loup dans le dos des nazis pour leur trancher la gorge permettra d’avancer assez vite et d’éviter de rameuter tout le niveau, et si vous faites ça à un gradé, les collectibles apparaîtront sur la map, de quoi inciter les plus bourrins d’entre nous à ronger leur frein de temps en temps, d’autant que c’est ultra jouissif. wolfenstein_tno-06Le massacre de nazis est accompagné de quelques boss, mémorables pour la plupart, de séquences en véhicules et de niveaux assez peu courant dans le genre, à savoir les niveaux dans le QG de la Résistance où on discute juste avec les personnages. Signalons aussi la présence de nombreux ennemis mécaniques qu’il sera impossible de neutraliser avant une bonne moitié du jeu, le temps de récupérer la seule arme originale de l’arsenal, le découpeur laser. Du coup, pendant une bonne partie de l’aventure, on devra fuir ses sacs à PV où bien vider nos chargeurs dessus pour les terrasser, un sentiment assez rares dans les jeux d’action qui donne au jeu un certain cachet. J’ai déjà parlé rapidement du corps à corps, qui avec certains atouts devient très efficace, en plus d’alerter personne. Il y a aussi des armes temporaires comme la bonne grosse gatling des familles, qui fait littéralement pleuvoir du sang lol. Car oui, le jeu est assez violent, entre les égorgements et les balles qui volent, le sang coule à flots, comme dans un film de Rodriguez !

C’est mon choix !

wolfenstein_tno-05Techniquement, le jeu s’en sort plutôt bien puisque c’est assez joli, même si c’est loin de la baffe Next Gen. Signalons qu’encore une fois, il existe une vraie différence visuelle entre la version PC et les versions PS4 / Xbox One. La DA est par contre très convaincante et la partie sonore assure, avec des bruits de pétoires qui font le job et des musiques sympas. On regrettera que malgré des efforts à de nombreuses reprises, on est tout de même dans des couloirs les ¾ du temps. On pourra aussi être surpris devant certaines réactions de l’IA, alors ok j’ai fait ce jeu juste après Alien Isolation qui mettait la barre très haut à ce niveau, mais tout de même. Voir des gardes ne pas réagir alors qu’on vient d’égorger 1 à 1 les ¾ d’une escouade fait sourire, et à l’inverse voir des gardes courir dans tous les sens et sonner l’alarme alors qu’on est planqué derrière une caisse fait rager. Enfin, malgré son histoire série Z, ses perks et son excellent felling avec les armes, Wolfenstein : The New Order est d’un classicisme effarant, même s’il fait les choses bien, il manque ce petit grain de folie quelque part pour en faire un incontournable. wolfenstein_tno-02Il se paie même le luxe de décevoir sur un point : à la fin du premier chapitre, on fait un choix. The Witcher 2 nous a amené le cheminement qui n’avait rien à voir en fonction du choix décisif fait lors des premières heures de jeu, du coup quand on fait un tel choix, on est en droit d’attendre la même chose. Sauf que là, non. Si on sauve le personnage A, l’histoire ne change pas par rapport au sauvetage du personnage B. De plus, si on sauve le personnage A, on gagne une compétence : alors là on se dit que lors du sauvetage du B on aura autre chose, bah non, une légère variante qui ne change que très peu le gameplay. Il y a bien une petite surprise à un moment, mais pas de quoi motiver à une deuxième partie comme The Witcher II, vraiment dommage.

yesConclusion, ce Wolfenstein : The New Order est une bonne surprise, et en 2014 c’est plutôt rare parmi l’avalanche de déceptions. Techniquement solide, avec son ambiance de nanard complètement assumée, son gameplay classique mais efficace, ses atouts et le massacre en masse de nazis, tous les voyants sont au vert. On regrettera néanmoins le manque d’originalité au niveau des armes, du gameplay et surtout la non-importance la plus totale du choix fait durant la première mission, qui laisse présager un changemennt alors qu’il n’en n’est rien. En résumé : classique, mais ultra efficace, les nazis en plus. Je vous le conseille !

J’ai aimé

+ C’est joli !

+ Un bon FPS à l’ancienne

+ Bon feeling avec les armes

+ Le LaserKraftWerk

+ Les atouts

+ Durée de vie ultra correcte

+ Un univers série Z de qualité, les nazis en plus

+ Bien sanglant

+ Egorger les nazis comme des gorets

+ Pas de multi !

J’ai pas aimé

– Pas bien dur

– Pas bien original

– L’IA aux réactions parfois curieuses

– Le choix du chapitre 1 qui n’a aucune incidence sur la suite

 

Ma Note : 7/10

Publicités

Publié le 16 février 2015, dans Tests, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :