[Test] Assassin’s Creed 4 : Black Flag !

ac4Titre : Assassin’s Creed 4 : Black Flag

Développeur : Ubisoft

Date de sortie : 21/11/2013

Chaque année sort un Assassin’s Creed. Si derrière la volonté d’Ubisoft se cache ni plus ni moins que la volonté de faire du pognon, on peut se dire qu’à part Revelations, pour le moment la qualité de la série ne s’en ressent pas, d’autant que ça sert à financer des projets comme Rayman Legends ou encore Far Cry 3 Blood Dragon. Si après un AC3 grandiose mais ultra buggé à son lancement et trop ambitieux pour les consoles, j’avais un peu peur que ce AC4 soit la même en couleur vu l’ampleur annoncée du monde. Et pourtant, on ne tient là ni plus ni moins que le meilleur épisode de la série à mon sens…

Pirate un jour, Pirate toujours

ac4-01On commence le jeu aux commandes d’Edward Kenway, le grand père de Connor, le héros d’AC III. Edward est un corsaire, un mercenaire version pirate, et tout ce qui l’intéresse c’est le pognon. Au cours d’une nuit, le navire sur lequel il travaille est attaqué, avec à son bord un assassin. Les deux navires luttent et finissent par le fond et Edward et l’assassin se retrouvent échoués sur la plage d’une île. S’en suit une poursuite et un combat, avec la mort de l’assassin. Avant de mourir, celui ci confie à Edward qu’il allait à La Havane pour une mission très lucrative, ce qui intéresse notre héros qui décide de voler les vêtement de sa victime et de se faire passer pour lui. ac4-02Voilà commence l’histoire de ce AC4, qui pour une fois ne nous met pas aux commandes d’un assassin ou d’un apprenti assassin. Edward ne s’intéresse qu’à l’argent, et de ce fait il ne rejoindra les rangs des assassins qu’à la toute fin du jeu, avec moult employeurs différents entre temps. On commencera par se rendre à La Havane, la première ville du jeu, à bord d’un navire de commerce, pour terminer la séquence avec son propre navire et de gagner la liberté. Par la suite, on ira où on veut quand on le veut, et libre à vous de continuer l’histoire ou de vaquer à une ou plusieurs des nombreuses activités annexes. Il est intéressant d’incarner pour une fois un héros qui est hors du système des assassins / templiers et qui suit son propre crédo, et ce pendant les 3/4 du jeu, même s’il finira par rejoindre le rang des capuches. Parlons aussi des phases dans le présent, où on incarne un joueur de simulation chez Abstergo, avec un parallèle évident entre Ubisoft Montréal et Abstergo, avec des accents québecois franchement à se pisser dessus (du moins si vous jouez en VOSTFR) !

La carte qui fait peur

ac4-03Passé plusieurs heures de jeu, on fera l’acquisition du Jackdaw, le navire d’Edward qui sera bien entendu upgradable. Coque, canons, chambres d’équipage, éperon, bref y’a de quoi faire et ça ne sera pas de trop pour affronter les meilleurs navires du jeu. En effet dans ce nouvel opus de la série, fini le recrutement d’assassins et bonjour la flotte de navires, qui partiront en mission et vous rapporteront ressources, objets et thune. Ces missions seront jouables depuis la cabine du Jackdaw ou via l’application mobile du jeu, franchement bien fichue et qui donne un confort de jeu. Entre l’affichage de la map en temps réel et les missions navales jouables directement via l’appli, Ubisoft s’est franchement dépassé et offre un produit limite indispensable. La map, parlons un justement, elle est immense et entièrement accessible (mis à part les grosses villes) par la mer, et ce sans aucun loading ! ac4-04Quand on récupère le Jackdaw, je confesse avoir été limite été terrifié par ce contenu qui nous est offert, entre l’exploration de chaque lieu, les objets à récupérer, les épaves sous marine, l’histoire assez longue et j’en passe, va falloir prévoir du temps pour obtenir le 100%, comptez facilement 60 heures si vous êtes organisé voir carrément 80 si vous y allez à l’arrache. Graphiquement, le jeu est en plus sublime malgré la taille gigantesque de la map, avec des animations toujours aussi travaillées et des décors magnifiques, le tout en 1080p et 60 fps, sur Pc et consoles Next tout du moins. De l’aveu même du bon Nym33p, qui prêchait les quasi identiques versions Ps3 / Xbox 360 à la version Pc, une fois qu’il a goûté au jeu sur Ps4, il a retourné sa veste (à raison) et a reconnu qu’il y avait une vraie différence. C’est pas comme si c’était le seul exemple…

Les « bonnes » réformes

ac4-05Il y a pas mal de changements dans ce nouvel opus, à commencer par la difficulté. Beaucoup moins bourrin, les brutes risquent d’avoir du mal car le jeu privilégie à nouveau l’approche furtive, fini donc les gardes qui vous voient de l’autre bout de la map et qui vous encerclent et n’attaque qu’un à un, on peut cette fois ci finir les missions sans se faire voir en prévoyant des stratégies furtives qui, à 2/3 détails près fonctionnent telles qu’on les imaginait. Les combats, qui  malgré les 5-6 ennemis qui nous entouraient, étaient d’une facilité déconcertante car il suffisait d’attendre qu’un ennemi nous attaque pour le contrer le one shoter aussi sec, ont subi de grosses modifications, déjà les ennemis n’attendent plus leur tour pour attaquer, on a parfois 3 ennemis qui attaquent en même temps, ce qui complique les contres, et y’a carrément des ennemis qui contre vos contres (!) sans parler que la vie diminue bien vite… ac4-06Bref, on cherchera par forcément l’affrontement direct, d’autant que fini les costumes plus résistants qui s’achètent dans les villes, ici ça reprend le système de chasse / craft de Far Cry 3 pour les améliorations de la tenue, je conseille donc fortement de s’en occuper dès le début du jeu, sous peine de vraiment galérer lors de certaines missions. Au niveau combat naval il y a aussi des changements, la possibilité d’aborder les navires et les conditions météo qui affectent le gameplay, sans parler des forts où il faudra neutraliser les défenses avant d’aller buter le commandant sur place. On a aussi des boss optionnels, les Navires Légendaires, disposés au nord-est, nord-ouest, sud-est et sud-ouest pour des combats navals très intenses / difficiles / épiques. On ne pourra par contre pas les intégrer dans notre flotte, il faudra les couler impérativement, et ça ne sera pas chose aisée, loin de là même. S’il y en a 2 assez simples, les 2 autres demanderont un peu de doigté et de chance, entre le duo de navires qui vous entoure et qui vous canarde et El Impotulo qui vous fonce dessus tout le temps, en vous one shootant au passage, il faudra le navire monté à fond pour espérer sortir vainqueur de ces affrontements…

yesJeu indispensable pour les fans de la série, qui retrouveront les sensations du premier opus de la série, avec un monde ouvert vaste qui déborde de contenu, ce AC4 est à mon sens le meilleur opus de la série et de loin. Ubisoft s’est retroussé les manches et a (enfin) corrigé les tares de la série, à savoir l’aspect bourrin et l’infiltration bidon tout en ajoutant encore des choses repris des autres licenses du développeur comme le système de chasse / craft de Far Cry 3. Avec un héros qui a vraiment la classe, une histoire avec des moments épiques et la possibilité de donner son avis sur chaque mission de l’histoire, comment ne pas conseiller ce jeu ? Si vous ne l’avez pas encore, foncez, vous ne le regretterez pas !

J’ai aimé

+ C’est beau, c’est détaillé, c’est fluide, que demander de plus ?

+ Bordel que le monde est vaste !

+ Un héros qui a la classe

+ Une histoire mature avec des moments épiques

+ Contenu gargantuesque

+ Plus difficile et bien moins bourrin que les épisodes précédents

+ Le grand retour de l’infiltration

+ L’ambiance des pirates incroyablement bien retranscrite

+ Les batailles navales

+ Le parallèle entre Abstergo et Ubisoft Montréal

+ La Vostfr

+ L’application mobile qui donne un vrai plus

+ On peut noter les missions de l’histoire principale !

+ Le multi toujours aussi sympa

J’ai pas aimé

– J’aurai pas craché sur 2 ou 3 scènes en plus avec Haytham

– Un contenu qui peut faire peur (si si je vous assure !)

– Le navire légendaire El Impotulo qui m’a rousté 5 ou 6 fois lol

– La VF

Ma Note : 9/10

Publicités

Publié le 24 janvier 2014, dans Tests, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :