[Test] Borderlands 2 : Season Pass !

Disponible dès le lancement au prix prohibitif de 30€, le Season Pass de Borderlands 2 comprend 4 Dlc solo (sans plus d’infos) qui devaient sortir entre fin 2012 et mi 2013. Suite au succès des Dlc de Borderlands premier du nom, Gearbox a donc remis le couvert et a donc tenu parole, et voici mon avis sur ces 4 DLC, d’une qualité ma foi fort variable…

borderlands2_seasonpass-01

Le Capitaine Scarlett et son butin de pirate

Premier à ouvrir le bal, Le Capitaine Scarlett et son butin de pirate est l’exemple typique du DLC dit « facile », c’est à dire qui ne change pas la formule du jeu original et qui n’apporte finalement pas grand chose. On repart donc pour une quête principale de 9 missions, accompagnée d’une vingtaine de missions secondaires, où l’on retrouve le ton habituel de la série avec son humour et son esprit décalé. Les nouveaux personnages sont dans la lignée des autres, un peu foufou mais aucun ne tire vraiment son épingle du jeu. Même Scarlett, le personnage principal de ce DLC, manque un peu de substance, sans parler qu’on ne l’affronte même pas à la fin… Pour 10€, ça fait quand même cher le contenu, même si côté durée de vie on y passera facile 5-6 heures si on veut tout faire, sachant que si on a plusieurs personnages, on y rejouera forcément. On ne pourra pas non plus reprocher à Gearbox d’avoir été fainéant sur les environnements, puisque 5-6 zones de jeu dans l’ambiance de la piraterie vous attendent et elles sont assez vastes. On aura aussi un nouveau véhicule pour les parcourir, avec comme dans le jeu de base un aspect personnalisation complet (armes, couleurs ect). Pour couronner le tout, on y retrouvera aussi de nouveaux items en pagaille qu’on obtiendra en défouraillant des nouveaux ennemis (même si es derniers ne sont que des skins d’autres présents dans le jeu de base) et surtout des nouveaux boss, dont des optionnels assez costauds si on y joue en mode de difficulté avancé.

Bref, Gearbox a fait le job, en offrant un contenu assez dense qu’on fera avec plaisir, avec des nouvelles zones vastes et dans l’ambiance du contenu, des nouveaux ennemis et de nouveaux boss, avec une tonne de nouveaux objets et sans oublier le ton habituel de la série. Néanmoins, on pourra aussi reprocher à ce DLC son manque cruel d’audace, qui ne propose finalement rien de bien original (même si c’est très efficace et plaisant) pour les 10€ qu’il faudra débourser pour se le payer. A faire dans le cadre du Season Pass ou à l’unité si on est vraiment fan, mais soyons honnête, c’est clairement dispensable…

J’ai aimé

+ Des nouvelles zones atypiques

+ L’ambiance pirate

+ Du loot !

+ De nouveaux ennemis et des boss costauds

+ L’humour

+ Bonne durée de vie

J’ai pas aimé

– Rien de bien original

– On affronte pas Scarlett…

– Le prix…

Ma Note : 6/10

borderlands2_seasonpass-02

Le Carnage Sanglant De M. Torgue

Deuxième à passer sur le grill des joueurs, Le Carnage Sanglant De M. Torgue propose de vous embarquer dans une chasse au loot, en affrontant d’autres chasseurs de l’arche dans une arène. Ce tournoi est organisé par M. Torgue, le boss de la fameuse marque de flingue : un personnage complètement barré et caricatural, qui sera pour beaucoup dans le ressentiment final de ce DLC. Après un premier contenu classique et efficace avec Scarlett, Gearbox livre ici un épisode plus ambitieux, avec des personnages bien plus emblématiques et un humour omniprésent. Au programme 15 missions pour la quête principale et une vingtaine de missions annexes, avec des nouvelles zones et du nouveau loot, dont une partie pourra se monnayer avec des jetons Torgue (qu’on obtiendra sur les ennemis et en faisant des combats d’arène). Une histoire qui contrairement à ce qu’on pourrait penser ne se déroule pas intégralement en arène comme le Dlc de Moxxi du premier Borderlands. Ici on passera la plupart de son temps à chasser les autres concurrents, mais hors de l’arène dans les nombreuses aires du jeu à cause d’une sombre histoire de tricherie. Tout juste pourra t’on reprocher le bestiaire qui n’offre rien de neuf et le tarif salé de 10€, même si comme avec Scarlett on y passera bien 5-6 heures, avec la possibilité de le refaire avec nos autres personnages. Et je terminerai sur la promesse d’une pluie de loot au début de l’histoire, qui est vraiment une pluie de loot lol, avec des objets qui tombent du ciel par dizaines, un trip que se sont offert les développeurs, pour notre plus grand plaisir…

Difficile de ne pas conseiller Le Carnage Sanglant De M. Torgue tant les qualités sont nombreuses. Avec une ambiance complètement barrée, des personnages hauts en couleur et un contenu assez dense, vous y passerez du bon temps c’est certain, malgré le bestiaire qui peine vraiment à se renouveler et un prix toujours un peu élevé. Néanmoins, Gearbox s’est quand même bien retrousser les manches et offre ici un contenu à ne pas rater si on est fan, et qui est un argument de poids dans l’achat du Season Pass…

J’ai aimé

+ Complètement barré

+ Mr Torgue

+ La pluie de loot

+ Des arènes et des nouvelles zones

+ Des boss qui envoient

+ Bonne durée de vie

J’ai pas aimé

– Rien de neuf côté bestiaire

– Le prix…

Ma Note : 7/10

borderlands2_seasonpass-03

La Chasse au gros gibier de Sir Hammerlock

Avant dernier DLC du Season Pass, voici donc La Chasse au gros gibier de Sir Hammerlock. Ici, c’est comme son nom l’indique une chasse qui est au programme, même si rapidement la quête principale prend une autre tournure. Ici, n’ayons pas peur de le dire, c’est une véritable arnaque, une grosse quenelle qu’on essaye de vous fourrer dans le fion au chausse pied. Le tarif, c’est 4 missions principales et une dizaine de quêtes annexes, soit la moitié des 2 autres DLC, mais toujours pour 10€. En plus, l’humour et le ton décalé sont ici vraiment mis de côté, c’est donc bien moins drôle qu’à l’accoutumé. Pour finir sur les critiques, les zones sont certes grandes, mais le véhicule inédit est presque toujours inutilisable, si bien qu’on se coltine de longues séances à pattes. Pour se racheter une conduite, le jeu propose des décors variés et réussis, et surtout des nouveaux ennemis inédits, sans oublier quelques gros boss qui cracheront du loot une fois tombés. Mais bon, on y passera vraiment moins de temps que sur les 2 autres, avec beaucoup de déplacements en plus, donc son intérêt est vraiment limité, bien que l’histoire et les missions passent relativement bien, ça reste du Borderlands 2 quand même hein !

Pour l’avant dernier DLC du Season Pass, on est ici face à une perte d’inspiration de la part de Gearbox, qui livre un contenu avec certes de nouveaux ennemis, mais qui oublie l’essentiel avec le ton général du jeu bien plus sérieux et moins marrant que d’habitude. Facturé au même tarif que les autres alors qu’on y passe 2 fois moins de temps, je ne saurais que vous conseiller de ne pas acheter ce DLC à l’unité, à moins bien sûr d’aimer se faire ramoner l’arrière train. Dans le cas du Season Pass par contre, vu que c’est inclut, ça sea pas la même, encore faut il avoir envie de passer à la caisse, et c’est clairement pas ce DLC qui nous en donnera envie…

J’ai aimé

+ Des nouvelles zones

+ Des vrais nouveaux ennemis

+ Des boss coriaces

J’ai pas aimé

– Pas très drôle

– Pas très long

– Très, trop cher pour le contenu !

– Trop de déplacements à pied

Ma Note : 5/10

borderlands2_seasonpass-04

Tiny Tina et la Forteresse du Dragon

Ultime DLC du Season Pass, et après la débâcle de La Chasse au gros gibier de Sir Hammerlock, voici donc Tiny Tina et la Forteresse du Dragon, un DLC qui a pour vocation de proposer quelque chose de frais. Il ne m’aura pas fallu longtemps pour tomber littéralement sous le charme de ce DLC, qui cumule les bonnes idées. On est déjà face à un hommage à la culture JDR, MMO et Heroic fantasy, avec un univers composé de forêts maudites, de donjons sombres et de châteaux. C’est ni plus ni moins qu’une partie de jeu de rôle dans lequel le joueur est embarqué avec d’autres personnages du jeu, avec Tiny Tina comme narrateur et maître du jeu. La grosse trouvaille de ce DLC, c’est que les évènement sont lié au récit du narrateur, et lorsqu’elle dit « une armée de squelette sort de nulle part et vous tombe dessus », bah y’a vraiment une armée de squelettes qui apparaît à l’écran et qui vous attaque. Ca sera l’occasion  d’assister à des scènes mémorables, comme lorsqu’un gros dragon vous one shot, quand bien même vous soyez au niveau max, avant d’entendre le narrateur se disputer avec les autres personnages qui balancent « tu peux pas tuer le héros d’un coup comme ça ! ». Des scènes comme celle là seront légion, et ça donne vraiment une nouvelle dimension au jeu. La quête principale ne comporte que 4 missions, mais qui sont assez longues plus une vingtaine de quêtes annexes extrêmement fun et bien écrites, comme celles où l’on doit baffer le jeune roi Jeffrey, encore et encore, jusqu’à ce que Tina dise qu’elle n’a pas lu le 2ème tome. Les fans apprécieront. Tous les prétextes sont bons bons pour nous caser des clichés du MMO ou de l’Heroic Fantasy, avec des PNJ qui portent des noms de guilde et qui balancent des « lol » et des « kikoo » toutes les 2 minutes ou encore des gros orcs et des chevaliers qui parlent comme au moyen age. Le bestiaire est ainsi tout frais avec une pléthore de nouveaux ennemis, accompagné comme toujours de bons gros boss des familles. Et alors que j’étais déjà conquis, je ne peux terminer cet article sans vous parler de la fin mémorable du DLC, un véritable fantasme de fanboy qui devient réalité, pour notre plus grand plaisir. Merci Gearbox !

Voici donc l’argument choc du Season Pass, LE DLC qui tue et bordel que ça fait plaisir. Gearbox s’est littéralement surpassé et offre ici un contenu à ne rater sous aucun prétexte si vous aimez Borderlands 2, quand bien même il faudrait débourser 10€ pour ne se payer que celui ci. Bien pensé, avec des tonnes de référence et une rigolade de tous les instants, Gearbox s’est même permis de conclure l’aventure de la plus belle des manières, en offrant aux fans ce qu’ils réclament depuis Borderlands 2. Un indispensable, tout simplement !

J’ai aimé

+ Une déclaration d’amour à l’heroic fantasy, aux JDR et aux MMO

+ Best Of Casting

+ Des missions originales et cultes

+ La narration façon JDR et les changements que ça occasionne

+ Décors variés, ambiance qui tue

+ Nouveaux ennemis en pagaille

+ Bonne durée de vie

+ L’humour

+ La fin cultissime

+ Pluie de loot 2.0

J’ai pas aimé

– 10€ , même si ça les vaut

Ma Note : 9/10

borderlands2_seasonpass-05

Pour 30€, vous aurez donc ces 4 DLC vendus 10€ à l’unité, plus le pack Ultime Vault qui vous permet de monter niveau 61 à 5€, ce qui fait une économie de 15€ par rapport à si vous achetiez les contenus séparément. Quand bien même, et aux vues de la qualité des dits contenus, je trouve ça vraiment cher payé, surtout si comme moi vous avez payé votre jeu 20€… Heureusement, il y a moyen de trouver ce Season Pass moins cher, je l’ai payé personnellement 8€ sur Pc, ce qui fait nettement mieux passer la pilule. Si vous ne le trouvez pas moins cher et si vous ne devez en acheter que 1 sur les 4, ça sera sans hésiter le dernier Tiny Tina et la Forteresse du Dragon, qui comme je l’ai indiqué est vraiment une tuerie, à des années lumières des autres (même si  Le Carnage Sanglant De M. Torgue est très sympa aussi). Il est aussi scandaleux que les 2 personnages / classes bonus ne soient pas inclus, et il faudra payer 10€ à l’unité si on veux les essayer… Une politique de DLC agressive que je ne pourrais que condamner, même si la qualité globale est au rendez vous. C’est peut être aussi pour ça que les gens se jettent sur le Season Pass lorsqu’il est en solde à 10-15€, car à ce prix là, ça vaut franchement le coup…

Publicités

Publié le 13 juillet 2013, dans Tests, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :