[Tests] Hitman Absolution !

Hitman_absolutionTitre : Hitman Absolution

Développeur : Io Interactive

Date de sortie : 19/11/2012

Depuis 2006, l’agent 47 est en sommeil. Il faut dire que le studio fondateur de la série s’est essayé à quelque chose de nouveau avec Kane & Lynch, avec un succès mitigé en plus. Il était donc temps que le tueur chauve le plus classe du monde ressorte son mythique costume et ses Silverballers fétiches pour reprendre du service, pour le plus grand bonheur des fans. Seulement voilà les joueurs ont changés, et pour toucher le plus large public possible, Io Interactive a cru bon de modifier la formule qui a fait les lettres de noblesse de la licence. Pour le meilleur, comme pour le pire…

Blood Money

Hitman_absolution-01Mine de rien pour Io Interactive, l’affaire est compliquée à la base : comment réussir à surpasser ce Blood Money mythique qui a tant fait parler de lui à l’époque, considéré par les fans comme l’épisode culte impossible à détrôner. Dès les premières minutes, ce Hitman Absolution sent bon le sang frais, et le fan retrouve de suite ses marques, après s’être pris une belle baffe. Comme chaque opus, Hitman Absolution est un étalon technique, et ce même sur console où il se situe dans le haut du panier des productions 2012. Sur Pc, on est également face à un jeu tout juste somptueux, avec des décors variés et détaillés, des effets de lumière à tomber, et surtout une gestion de la foule comme on en a… ah bah, jamais vu ! Oubliez la mission du carnaval de Blood Money, on est ici face à un moteur qui peut afficher des centaines de personnes, et pas questions de croiser que 5-6 modèles différentes dans le tas. Hitman_absolution-02Les 3 premières missions nous en collent donc plein la vue, avec moult possibilités pour éliminer nos cibles, de l’accident au meurtre froid et direct, en passant par des méthodes portant le label du furet (ah l’empoisonnement, sa délicatesse, sa fourberie, son efficacité…). Il y à parfois bien une dizaine de méthodes pour parvenir à nos fins, si bien même que les Kevin voulant foncer dans le tas y trouveront leur compte grâce aux nouvelles capacités de l’agent 47. Inspiré du Mark & Execute de Splinter Cell Conviction, notre chauve national peut désormais fraguer 5-6 quidams en moins de 2, il peut aussi voir les rondes des gardes, au travers les murs et des indices grâce à son instinct représenté par une jauge. En normal n’ayons pas peur des mots, c’est une promenade de santé qu’il est tout à fait possible d’aborder comme un vulgaire Tps… Un comble pour un jeu d’infiltration non ?

Ave Maria

Hitman_absolution-03A ce stade je me dis que Io Interactive à réussit son pari. Je m’éclate en difficile et en expert, Kevin peut aussi fraguer à tout va en facile et en normal, tout le monde est content. Et la mission 4 arrive, et là mes enfants la colère de Dieu va s’abattre sur la France… euh je m’égare. Une mission où l’on a pas de cible à tuer, une mission où les flics nous pourchassent, une mission où il faut aller dans les 3/4 de la mission tout droit dans des environnements assez cloisonnés, une mission finalement où on en chie en jouant infiltration et dans laquelle notre Kevin national n’aura aucun mal lui, car il bourrinera comme dans le reste du jeu et ça lui fera aucun changement. Pour moi par contre, et pour je pense tous les fans de Hitman, difficile de cautionner un tel changement de bord qui n’a rien de Hitman, et qui n’a définitivement rien  à foutre là. Hitman_absolution-04Alors on se rassure en se disant que ça sera une fois de temps en temps, que les flics vont pas nous courir à près pendant tout le jeu, hélas il faut bien avouer que ces missions représentent quand même un bon tiers du jeu… Le top étant atteint avec la mission où il faut s’infiltrer dans une mine, là c’est juste l’enfer sur terre, car en plus d’être d’une platitude incroyable, cette dernière est aussi incroyablement longue, comme toutes ces missions actions d’ailleurs. Et pour enfoncer le clou, il y a aussi  2-3 missions totalement gratuites et qui sont là pour meubler, comme celle du tailleur ou du désert qui se termine en 1 minute montre en main, et qui auraient très bien pu se contenter que d’une cinématique…

Contrats

Hitman_absolution-05Avec 20 missions, on a donc une durée de vie plus que correcte au final, qui se prolongera avec le mode multijoueurs du jeu comme toutes productions de ces dernières années ou presque. Comme pour tous ces jeux où l’expérience se joue seul, j’avais peur d’un mode au rabais avec des agents 47 qui se fraguent sur des petites maps, et comme Assassin’s Creed, les petits gars de Io Interactive ont réfléchis et ont pondus un mode qui retranscrit parfaitement les sensations du solo. Baptisé simplement Contrats, ce mode se joue de 2 manières. Soit vous créez un contrats, soit vous jouez à ceux des autres. Hors de question ici de faire du compétitif direct, en création on prend un niveau, on choisis la difficulté, on marque des cibles et on les tue. Le jeu mémorise le costume et l’arme utilisés et ça devient des conditions pour les futurs joueurs. Hitman_absolution-06Si faire un contrat basique est très simple (marquer un pauvre marchand et lui coller un pruneau peut suffire), on peut aussi faire des trucs de fou, et se tirer la bourre avec le bon Nym33p un 24 décembre au matin à base de sms provocateurs n’a pas de prix. Quand on joue le contrat des autres, il faudra donc réussir à tuer les cibles marquées par les autres joueurs et essayer de trouver comment ils s’y sont pris, en essayant de rester le plus discret possible pour exploser le score du créateur. On peut même pousser le vice en défiant sa liste d’amis, un peu comme le défi Vanquish si vous voyez ce que je veux dire xD Comme un Little Big Planet, le jeu regorge de niveaux créés, à l’exception que cette fois c’est très simple de créer des contrats, et la fourberie est un sérieux atout pour pourrir la vie des futurs joueurs, comme l’aveu coupable de ce cher Nym33p qui en a chié pendant 3 heures pour réussir à me battre sur mon contrat Boumbo, petite automobile lol…

yesHitman Absolution aurait pu atteindre des sommets, Io Interactive s’est en effet surpassé pour offrir des missions d’anthologie aux fans, et sur celles là le titre surpasse carrément Blood Money. Il y a aussi le mode Contrats qui est un pari remporté haut la main dans la bataille des mode multijoueurs réussis. Malheureusement il faudra aussi faire avec ces concessions injustifiées qui pourrissent la licence dans des missions couloirs cloisonnées, dans lequel il n’y a pas de cibles et d’une longueur affolante, en plus des 2-3 missions qui ne servent à rien. Trop facile en Normal, il faudra pousser en Difficile voir Expert pour retrouver les sensations d’antan, mais je ne peux me résoudre à bouder le jeu et à ne pas le recommander, tant tout le reste frôle la perfection.

J’ai aimé

+ Joli sur consoles, somptueux sur Pc

+ Durée de vie correcte

+ Le mode Contrats, pour des fourberies entre amis

+ L’humour et les clins d’oeil

+ L’agent 47

+ Des bonnes sensations en difficile et expert

+ Des missions variées…

+ … dans des espaces ouverts…

+ … avec beaucoup de possibilités…

+ … si bien qu’on a envie de les refaire encore et encore…

+ … du très bon Hitman donc !

J’ai pas aimé

– … mais aussi des missions dirigistes…

– … dans des couloirs…

– … où on a pas de cibles à éliminer (à part les gardes) …

– … si bien qu’on a envie de se pendre…

– … c’est pas du Hitman quoi !

– Scénario basique et sans surprises

– 47 overcheaté en Normal

Ma Note : 7/10

Publicités

Publié le 27 décembre 2012, dans Tests, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :