[Tests] Mark Of The Ninja

mark_of_the_ninjaTitre : Mark Of The Ninja

Développeur : Klei Entertainement

Date de sortie : 16/10/2012

Acheté sur Steam pour une poignée d’euros, j’ai lancé Mark Of The Ninja la première fois pour l’essayer vite fait entre 2 parties de Halo 4. De là ça s’est transformé en une partie sur 2, pour au final devenir lancer Halo 4 entre 2 parties de Mark Of The Ninja. Pour un « petit » jeu, j’ai vite découvert qu’il avait beaucoup à offrir, et c’est assurément une surprise et un coup de coeur de cette fin d’année. Explications…

Vivre dans la lumière, tuer dans l’ombre.

mark_of_the_ninja-01Si l’histoire du jeu est assez simpliste, un nom de clan à laver, de préférence dans le sang, on est vite happé par l’ambiance du jeu. Pour ceux qui ont connu les Tenchu sur Playstation, on est ici face à un univers Ninja très réussi et cohérent, où on retrouve tous ses codes et principes. La nouveauté viendra des tatouages du héros, qui tiennent une place centrale dans l’intrigue avec une encre spéciale qui donne des pouvoirs mais rend fou son utilisateur. Au fur et à mesure de la progression, le tatouage grandira, tout comme les capacités du héros, pour un final qui s’avère techniquement et artistiquement bluffant, même pour un jeu 2d. Car oui, Mark Of The Ninja est un bon vieux jeu en 2d, avec vue sur le côté. Pourtant, il s’avère incroyablement moderne dans son gameplay et dans sa réalisation, avec par exemple un didacticiel avec des commandes incrustées dans les décors. mark_of_the_ninja-02Techniquement, l’aspect cartoon est très réussi, avec des animations incroyables, que ce soit les déplacements où les mises à mort des gardes. Les décors sont assez sombres, avec un visuel qui s’éclaircit ou s’assombrit en fonction de votre furtivité, un principe ingénieux et efficace, qui renforce l’ambiance et la difficulté du jeu, assez bien dosée dans l’ensemble. Si les premiers niveaux sont assez simples, on aura rapidement des situations plus compliquées, avec en bonus un mode New Game + qui, au lieu de servir de récréation aux joueurs voulant refaire le jeu avec tous les pouvoirs et à se promener, propose ici de refaire le jeu avec certes tous les pouvoirs, mais avec une difficulté nettement revue à la hausse :  disparition des cônes de vision des gardes,  timings plus serrés, pièges retors et j’en passe…

Vivre honorablement, tuer furtivement

mark_of_the_ninja-03Comme beaucoup de jeux, on pourra acheter des objets et améliorations pour le héros (essentiellement des nouveaux mouvements) , histoire de faire des diversions et des exécutions convenables, qui laissent libre cours à l’imagination du joueur. Bombes fumigènes, clous de poursuite, kunais, mines explosives, poison, bombes aveuglantes et j’en passe, on pourra vraiment faire le furet, ce que j’affectionne particulièrement, et pour le coup je ne peux que saluer le « tout infiltration » opté par les développeurs. Foncer tête baissé sera vite sanctionné, une alarme qui sonne est synonyme de calamité, la vie fond comme neige au soleil, bref pour espérer avancer, il faudra progresser à pas de chat, égorger les gardes proprement et en silence, cacher les corps, se cacher, espionner. mark_of_the_ninja-04En plus d’être jouissive, l’infiltration est ici récompensée avec un score, avec leaderboard en fin de niveau et autres comparatifs, sans oublier les objectifs secondaires et les 3 parchemins à trouver dans chaque level. En ces temps où l’action prédomine le monde des jeux vidéos, il est agréable de jouer à un jeu qui revendique l’infiltration à 100%, et marcher au plafond pour arriver sur un lustre, descendre la tête à l’envers façon Spiderman pour égorger un garde et le pendre fièrement au luminaire, histoire d’attirer les gardes qui bloquent l’accès plus loin n’a définitivement pas de prix, c’est ce qu’on appelle joindre l’utile à l’agréable, à moins que ce soit l’inverse…

Le Club des Sadiques

mark_of_the_ninja-05Le dernier exemple est parlant, et c’est à mon sens la grande réussite du jeu, savoir marier l’infiltration et ces petits plaisirs coupables. En effet l’ia du jeu est assez réussie, avec des gardes aux réactions parfois poilantes, et il n’y a rien de mieux qu’imaginer un plan et de le réussir. Cela est possible grâce au level design du jeu, tout simplement impeccable, avec plusieurs passages et solutions dans les niveaux. On peut contourner des passages chauds via des conduits de ventilation, ou au contraire imaginer un plan comme celui cité plus haut, histoire de faire converger les gardes vers notre potence improvisée et filer à l’anglaise. On a donc beaucoup de possibilités, et j’avoue avoir été assez créatif, comme cette fois où j’ai attiré un garde avec un pétard sur une plateforme scabreuse, et le pauvre a fini empalé sur des piques plus bas lol. mark_of_the_ninja-06Ca va aussi dans les deux sens, surtout vers les derniers niveaux avec des pièges vraiment vicieux comme les lasers, lames, flèches et piques qui one shot, plateformes cassantes sans oublier le must : les cachètes piégées (!!!),  j’imagine très bien que les développeurs se sont bien marrés lors de la conception, tant la fourberie est ici à son paroxysme. C’est de bonne guerre comme on dit, et ça ne s’arrête pas là puisqu’ils se sont aussi lâchés sur les clins d’oeil, comme la boîte en carton de Metal Gear Solid, certains succès ou encore le nom de certaines exécutions, les fans des différentes séries apprécieront, c’est certain…

yesDifficile de ne pas tomber sous le charme de ce Mark Of The Ninja, qui pour 15€ propose une expérience marquante a bien des égards. Mignon tout plein avec une ambiance ninja réussite, le jeu propose de l’infiltration comme on en a peu, avec un level design ingénieux et une ia qui permettent bien des choses, sans oublier une pléthore de références et clins d’oeil à des jeux d’hier et d’aujourd’hui. Je ne saurai donc que trop vous conseiller ce petit bijou, surtout vu le prix, et pour finir en beauté : « L’ombre est ta seconde peau, ta ruse ta meilleure arme, et ta lame ton dernier recours. « 

J’ai aimé

+ Le gameplay bien huilé

+ L’infiltration comme on en a rarement

+ Beaucoup de possibilités

+ L’ambiance ninja au poil

+ Le design cartoon réussi

+ Les animations

+ Le New Game + bien corsé

+ Le dernier niveau somptueux

+ Le prix 15€

J’ai pas aimé

– Quelques soucis de maniabilité

– La fin brusque

Ma Note : 8/10

Publicités

Publié le 7 décembre 2012, dans Tests, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :