[Tests] Sleeping Dogs !


Titre :
Sleeping Dogs

Développeur : United Front Games

Date de sortie : 17/08/2012

A l’origine appelé True Crime 3, annulé par Activision à un mois de sa sortie, récupéré par Square Enix, repoussé puis finalement renommé en Sleeping Dogs, le développement du jeu a donc été chaotique. Pas fan de la série True Crime, j’ai pourtant entendu que du bien sur le jeu, c’est pourquoi je lui ai donné sa chance. Voici donc mon avis sur l’une des bonnes surprises de l’année…

La gourmandise est un vilain défaut

La première fois que j’ai lancé le jeu, j’ai été surpris par sa beauté. De tous les genres de jeu, on ne peut pas dire que les GTA like soient ceux qui claquent le plus, en général à cause d’une aire de jeu assez vaste. Là et sur cette version Pc, on prend une claque et pis c’est tout. Avec tous les détails à fond, le jeu est juste superbe, avec surtout des effets de lumière et de reflets à tomber, et il n’y qu’à voir le jeu tourner sous une pluie battante pour se prendre une belle baffe et ramasser son dentier. Les animations sont elles aussi assez réussies, tous comme les visages et la modélisation des véhicules. On a par contre quelques textures peu reluisantes comme l’intérieur de certaines boutiques dans lesquelles on ne peut pas entrer ou certains étals. La ville est assez grande et les chargements sont rapides, le tout restant d’une fluidité assez impressionnante, surtout vu la distance d’affichage. Bref cette version Pc est réussie et surpasse indéniablement les versions consoles. Le prix à payer pour jouer dans de telles conditions sera malheureusement très, voir trop élevé pour le commun des mortels, tant l’optimisation du tout est absente. C’est bien simple, jouer avec tous les détails à fond sera réservé aux joueurs ayant une très très grosse configuration, pour les autres il faudra baisser la configuration en Haut voir Moyen pour espérer conserver une fluidité correcte. Dans ces configurations le jeu reste tout de même très supérieur aux versions consoles, mais une optimisation n’aurait pas été de trop, surtout qu’on est quand même assez loin du niveau graphique d’un Battlefield 3 ou d’un Witcher 2, bien plus jolis et surtout bien mieux optimisés. Pour prendre mon cas, j’ai rarement vu ma bécane souffrir autant, même sur les 2 jeux cités précédemment…

On connaît ses classiques

Pour parler un peu plus du jeu, on incarne donc Wei, un ancien yakuza qui revient au pays après un séjour aux USA, dans la peau d’un agent double. Très convenu, le pitch proposera donc de gravir les échelons dans la triade locale afin de débusquer le grand méchant. On a vu plus original, surtout que tous les codes sont là. Du lieutenant bad ass qui se méfie de nous au début et qui finira comme les autres par être impressionné par nos actions au vieillard rabougri qui ne paye pas de mine mais qui est en fait le big boss, en passant par les racailles de bas étages, on peut dire qu’on naviguera en terrain connu. On devra donc faire des missions pour les flics et pour la triade, en plus d’un bon paquet de missions secondaires. Heureusement, les missions sont assez variées et très réussies pour la plupart, et elles vous donneront surtout l’occasion de parcourir cette Hong Kong très réussie. Des grands boulevards illuminés aux étroites rues sombres, des autoroutes encombrées aux rues marchandes piétonnes, il n’y a pas à dire, on s’y croirait. On pourra en plus faire pas mal d’activités, courses façon Fast & Furious, massages (on y voit rien malheureusement), Karaoké façon Singstar et j’en passe, il est certain qu’on ne s’ennuiera pas et qu’on en aura pour son argent. Côté véhicules on aura un parking avec emplacements illimités dans lequel on ne pourra stocker que les voitures achetées. Oubliez donc les braquages sur ce qui ressemble drôlement à une Porsche en début de partie, car vous ne pourrez pas la conserver sauf si vous l’achetez chez le marchand d’import / export. Une pratique qui pourra choquer au début mais qui renforce au final  l’impression de monter les échelons en s’achetant une Audi R8, ah non pardon une Panzer après quelques heures de jeu. Il y a aussi des motos à acheter et quelques bateaux à voler, en effet ces derniers ont une importance bien moindre et leur utilisation sera de toute façon assez rare…

Comme dans Shenmue

L’autre grosse force du jeu et le point sur lequel il se démarque des autres, c’est son système de combat. Dans Sleepings dogs vous aurez finalement assez peu de combats armés, l’essentiel des affrontements étant du bon vieux mano à mano façon film HK. Comme dans le cultissime Shenmue, vous pourrez apprendre des coups dans un dojo auprès de votre ancien maître en vue d’en coller plein la tronche de ceux qui se mettront en travers de votre route. En plus d’être très variés, ces coups sont assez impressionnants et le système dans sa globalité est vraiment réussi. Esquives, contres, coups chargés, coups sautés, projections et enchaînements, il y a vraiment de quoi faire avec en plus des ennemis assez différents (certains ne peuvent être projetés, d’autres gardent toujours ect), ce qui donne au final des joutes assez intensives. Il y aussi des intéractions avec le décor et des ennemis à désarmer et / ou des armes au sol à ramasser pour varier un peu plus un menu déjà fort copieux. Les gunfights sont donc peu courant comme je l’ai dit plus haut, en plus d’être pas forcément mémorables. La faute à des armes très convenues et qui manquent de patate, en sus d’un système de visée assez mou. On peut en plus assez facilement désarmer nos assaillants, ce qui fait qu’une fois qu’il n’y a plus beaucoup d’ennemis, on ira régler tout ça à la force de nos poings plutôt que de continuer à faire parler la poudre. Un mot enfin sur les collectibles qui servent à autre chose que gagner des trophées, en effet ceux ci sont soient des coffres avec de la thune, soit des améliorations de santé soit des statues de Jade, qui vous débloquent des nouveaux coups au dojo. Une initiative que je salue car pour une fois ça vaut le coup de se faire chier à tout ramasser.

Sleeping Dogs est donc une réussite en dépit d’un classicisme absolu. Les missions sont fort heureusement variées et plutôt bien pensées, même s’il s’agira encore et toujours de grimper dans la hiérarchie de la triade locale pour débusquer le yakuza ultime qui échappe sans cesse à la police. Avec pas mal d’activités annexes, des collectibles intelligents et d’un système de combat vraiment très réussi, il plaira à coup sûr à tous les fans de Gta, même s’il n’en a définitivement pas la carrure…

J’ai aimé

+ La ville

+ Une ambiance HK incroyable

+ Missions variées

+ Durée de vie correcte

+ Les combats

+ Très beau et fluide…

J’ai pas aimé

– … mais ULTRA gourmand !

– Pas bien original

– Les « romances »

– Les gunfights mou

Ma Note : 7/10

Publicités

Publié le 29 octobre 2012, dans Tests, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :