[Tests][Trophées] 90ème Platine : Darksiders II !


Titre :
Darksiders II

Développeur : Vigil Games

Date de sortie : 21/08/2012

En 2010, Darksiders a su s’imposer auprès des joueurs, lui valant le titre de Zelda pour adulte. Ayant remporté un vif succès, le jeu trouve donc ici sa suite, que les développeurs ont annoncé comme gargantuesque. Previews encourageantes, trailers classieux, tests élogieux, tout était donc réuni pour que le jeu me permettent de finir mes vacances en beauté. Et pourtant, le mot qui résume la situation après plus de 40 heures sur le jeu est déception…

Darksiders 2.0

Ce qui fonctionnait bien avec Darksiders premier du nom, c’est qu’il piochait dans différent jeux pour offrir au joueur une sorte de menu best of, et il est agréable de constater que le second opus fait de même. On a donc toujours un jeu d’action aventure où il faut explorer différents donjons / résoudre des énigmes toujours bien foutus, le tout avec des combats dynamiques. Sauf que cette fois ci le jeu met en avant un aspect jeu de rôle avec tout ce que ça comprend : exp, niveaux, caractéristiques, compétences, équipement. On gagnera ainsi des niveaux en faisant des quêtes et en butant des monstres, on montera en niveaux pour augmenter nos caractéristiques et nos compétences au travers de 2 arbres de talents et on lootera de l »équipement dans les coffres et sur les monstres. Ceux qui avaient peur d’un sous système peuvent se rassurer, on tient là un système au point et finalement assez prenant. Ceux qui par contre n’aime pas ce genre verront leur expérience en prendre un coup, (Hein Kawa)  car il sera impératif de s’y ateler pour réussir à avancer. Le jeu est globalement plus difficile que le premier en Apocalyptique, et acheter de l’équipement sera un gros plus pour ne pas trop galérer. Surtout que l’aventure est bien plus dense que Darksiders, avec une bonne trentaine d’heures pour tout boucler en premier run. Niveau combats on incarne donc un nouveau Cavalier, Death, qui manie les faux et qui est bien plus agile que ce bourrin de War. Avec 2 arbres de talents différents, l’un orienté Magie et l’autre Combat, on peut dire qu’on a de quoi se faire plaisir, même si pour une raison improbable Death ne peut pas parer les coups… On devra donc esquiver à tout va et parfois à l’aveugle, car vu que les combats sont assez brouillons dès qu’il y a plus de 4-5 ennemis à l’écran, c’est parfois problématique. Globalement le jeu est donc assez réussi sur le gameplay, avec un contenu gargantuesque et des moments assez épiques contre certains boss, malheureusement pour lui ça ne suffit pas à masquer le reste, qui n’est définitivement pas à la hauteur.

Le Cavalier Coursier

L’histoire se situe pendant les évènements du premier, pendant l’ellipse de 100 ans entre le prologue et le réel début des aventures de War. Direct, et connaissant Darksiders, on sait que cette suite n’aura pas l’envergure scénaristique de son prédécesseur. Death a pour but de laver l’honneur de son frère, en rétablissant l’équilibre. On arrive donc dans le premier monde avec un objectif, sauf que pour y arriver on devra faire le larbin pour un bon nombre de personnes. 10 heures plus tard on arrive devant cet objectif qui doit tout résoudre et là paf ça nous envoie ailleurs. C’est malheureusement ça pendant 30 heures, on incarne donc Death le Cavalier coursier qui passe son temps à courir après des objectifs fantômes. C’est un cavalier de l’apocalypse merde, surtout que contrairement à  War il a personne pour le contenir, et pourtant dans les cut scenes il a pas mal de classe mais dans les faits il fait le coursier. On a donc une aventure gigantesque en terme de choses à faire, mais sans aucun rythme et avec une tenue Fedex qui va bien. Comme ce super passage où on doit retrouver 3 clampins pour le compte d’un autre pendant 4 heures pour les voir finalement se faire exécuter par le commanditaire en 10 secondes… Je ne parle même pas du dénouement ultra prévisible et expédié en 2 minutes de cut scenes et qui au passage n’apporte rien à l’intrigue. Alors que le premier Darksiders proposait une intrigue intéressante, cohérente et bien rythmée on a ici tout le contraire, et si pour la plupart des joueurs cet état de fait est anodin comparé à la richesse du gameplay, c’est pour moi un sérieux  handicap, surtout pour un « 2 »…

Mister Freeze

Autre problème, en sortant en plein mois d’août on pensait que le jeu avait été décalé pour être seul sur les étales, et on s’aperçoit rapidement qu’il a été décalé pour le terminer, quitte à laisser quelques bugs au passage. Ca fait bien longtemps que j’avais pas vu un jeu aussi « pas fini », car quand je compare mon expérience avec celles de Nym et Kawa, on a eut tous les 3 des bugs différents : objets non reçus, bugs de script, freezes et j’en passe, et ce à des endroits différents. J’ai pour ma part eut des bugs qui m’ont empêché de jouer, et je trouve ça juste inadmissible pour un jeu de cet envergure… Techniquement le jeu est loin d’être une tuerie graphique mais reste agréable à regarder, mais vu l’immensité des mondes il faudra faire avec des chargements intempestifs qui freezent l’action, ce qui est assez chiant. Autre soucis, l’interface assez lourde, et naviguer dans les menus se fait dans la douleur même si le tout est assez classe. Et enfin, finissons en beauté avec la politique de DLC de cette suite ! Le premier n’en comportait aucun, le second en est littéralement truffé. La première vague est constituée d’objets de précommande, avec des armes qui donne un sacré de coup de pouce au début de l’aventure. Ainsi acheter le jeu sur Amazon ou Micromania vous donnera un objets exclusif, créer un compte Thq vous en donnera 2 autres, dire « j’aime » sur facebook un autre et ainsi de suite. Pas étonnant de trouver sur le net des versions pirate du jeu embarquant près de 20 objets de précommande… La deuxième vague concerne les quêtes / donjons retirés du jeu pour être vendus / offertes, toujours appréciable quand c’est à peine camoufflé . On pourra donc trouver durant notre périple de grandes portes qui ne s’ouvriront jamais, à moins bien sûr de payer ! On vit définitivement une époque formidable…

Darksiders II est donc une grosse déception. Proposant pourtant une formule étoffée du premier opus avec un aspect jeu de rôle maitrisé, le jeu peine à convaincre avec son scénario bidon qui se permet en plus de ne servir strictement à rien dans l’intrigue de la série. On passe donc 30 heures à courir après différents objectifs tout en passant pour un larbin de service alors qu’on est un putain de Cavalier. Ajoutons à ça un bon nombre de problèmes techniques qui viennent ruiner l’expérience, le tout saupoudré d’une politique de DLC gerbante et vous comprendrez aisément ma frustration. Pas un mauvais jeu, loin de là, mais une suite bien en deçà de mes attentes, et même du premier opus. Le premier m’a marqué et fait partie de ma ludothèque, le second m’a déçu et part aux oubliettes…

J’ai aimé

+ Death : un perso qui en impose

+ Le contenu gargantuesque

+ Gameplay toujours aussi varié

+ L’aspect jeu de rôle maîtrisé

+ Bande son magistrale

+ Certains combats de Boss

J’ai pas aimé

– L’histoire sans intérêt et le rythme d’une platitude affolante

– 30 heures pour ça, sérieux ?

– La lourdeur de l’interface

– Les combats brouillons ( et on ne peut pas parer les coups !)

– Les bugs / freezes qui pourrissent l’expérience

– La foire aux bonus de précommande et aux DLC

Ma Note : 6/10

Trophées de Drizzt_elf_noirPlatines de Drizzt_elf_noir


Publicités

Publié le 26 septembre 2012, dans Tests, Trophées, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Et quand tu pense qu’il y a une dizaine de portes fermées, qui attendent uniquement des DLCs pour être ouverte…
    Bref je suis bien d’accord avec ton test, et j’espère pour toi qu’il y aura un patch pour ton bug… (et oui faut au moins que tu fasse le tribularium ^^)

  2. Salut, j’ai découvert ton site il y a peu de temps, et il est très agréable à parcourir.
    J’ai joué à Darksiders I au mois de juin, donc il encore tout frais dans ma tête.
    J’ai adoré, l’histoire, l’intrigue, le gameplay, la voix de War.
    Hier, j’ai lancé ma première partie à Darksiders II !!!
    J’ai joué une heure et je suis déjà fort déçu.
    La voix de Death, on dirait un agneau, alors que comme tu le dis, c’est un Cavalier.
    Le gameplay sympa, mais le menu, pfff ça rame.
    Enfin, j’ai peut-être un jugement trop rapide. Mais là ou je trouvais du plaisir directement dans le premier volet, j’ai l’impression qu’il me faudra du temps avant de réellement l’apprécier.

  3. Salut,
    Bah moi j’ai pas aimé, et je suis pas le seul. Cette suite ne tient définitivement pas la comparaison avec le 1, et elle en est pas digne. Bon courage en tous cas 😉

  1. Pingback: [Tests] Récapitulatif des Tests de Janvier à Septembre 2012 ! « Drizzt Elf Noir : Come Into My Web

  2. Pingback: [Article] Le Bilan de l’année 2012 ! « Drizzt Elf Noir : Come Into My Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :