[Previously On] Previously On E3 2012 : Les Conférences !

Comme chaque année depuis 3-4 ans, et grâce aux moyens mis en oeuvre par les différents sites internet, je suis différentes conférences de l’e3. Cette année ne fait pas exception et c’est chez l’ami Belzedar que ce sont passé les soirées, avec pizza, boissons, trolls et une installation technique  qui n’aurait rien envier à la NASA. Voici donc le compte rendu des 5 conférences dans l’ordre, Microsoft, Electronic Arts, Ubisoft, Sony et Nintendo…

Microsoft : A votre service !

Premier a dégainer, Microsoft se devait de rassurer les possesseurs de Xbox 360 en présentant des jeux. Car en termes d’exclusivités, ces 2 dernières années n’ont pas été vraiment fourni de ce côté là, et ce n’est pas les jeux Kinect de plus en plus mis en avant, qui ont remplis cette mission, même si le constructeur américain semble penser le contraire. Alors 2012, mieux que 2011 ?

C’est un Call Of Duty qui ouvrait la conférence de l’année dernière, c’est Halo 4 qui a eut cet honneur cette année. Et que dire à part, Whoua ! Pas vraiment fan de Reach, je trouve que la série s’enlisait. Même bestiaire, mêmes situations, rythme lourdingue, bref, Bungie étant passé à autre chose, la suite de la série a été confié à 343 Industries. Et de ce que j’ai pu voir lors de la conférence, les gars ont l’air de vouloir dépoussiérer la série. Déjà c’est super beau, la démo que j’ai vu se passait dans une forêt qui fourmillait de détails et n’avait rien à envier aux grosses productions actuelles. Ensuite le rythme de cette démo en imposait, on y voyait de nouveaux ennemis, les armes avaient de la patate, bref ça donnait grave envie. Rendez vous cet automne pour voir si cette bonne impression se concrétise. Ensuite j’ai volontairement éviter de consulter les sites de jeux vidéos pendant ces deux dernières semaines pour éviter de me gâcher un minimum les « surprises », ce qui m’a valu la découverte du nouveau Splinter Cell, intitulé Blacklist. Orienté très action comme Conviction, la démo prenait place dans un pays du Moyen Orient et montrait un Sam qui était une armée à lui seul. Un peu d’infiltration, beaucoup de morts / exécutions, et une séquence musclée à la fin, le tout était joli et bien mis en scène, sans parler des animations léchées. J’aurai préféré un retour aux sources (infiltration donc), mais soyons honnêtes, ce Splinter fait quand même bien envie. Bref ça commençait bien, et puis sont arrivés les éternels jeux de sports Fifa et Madden avec des invités, puis ils ont tenté de nous convaincre avec des fonctionnalités Kinect. Ensuite ce fut le tour du prochain Gears Of War, et alors que j’attendais à voir débarquer le bon Cliffy, et bien on a eut un pauvre teaser. Forza Horizon a eut droit lui à un trailer, et après ça on s’est pris 45 minutes de Kinect et de services Xbox. Sports, Musiques, Tablettes, Téléphone, bref des trucs très gamers qui ont rendu la conférence très soporifique… J’ai du mal à comprendre comment un constructeur peut axer à ce point sur Kinect et sur les services, sachant qu’à la base une console est faite pour jouer. Surtout que ceux qui suivent la conférence ce ne sont pas les gamines de 9 ans ou le joueur occasionnel… Néanmoins, Microsoft a tenté de se rattraper avec une longue présentation très Unchartedienne de Tomb Raider, toujours aussi impressionnant. Le jeu a été décalé récemment à début 2013 et j’ai vraiment hâte de m’y essayer. Après on a eut des trailers de jeux exclusifs où on a presque rien vu, mis à part Ascend New God qui est un espèce de God Of War pas très inspiré. On a aussi eut droit à un clone d’Angry Birds jouable avec Kinect (Youpi) et un Wii-Fit like estampillé Nike. Joie. Pour conclure, Microsoft à présenté Resident Evil 6 définitivement orienté très Action. Les John Woo et autres Michael Bay apprécieront, les fans de la série un peu moins. Ca devrait néanmoins être un bon jeu d’action, un de plus dirons nous. A l’heure de clôturer la conférence, je m’attendais à un truc Amazing comme ils disent les ricains, Don Matrick (le grand spécialiste des fin de conférences) revient sur scène et là…. Il annonce Black Ops 2. Ultra bourrin, ultra classique, des situations vues et revues, moche, aliasé, on ne peut pas dire que le jeu vende du rêve.

Une conférence très irrégulière, avec des bons jeux, des jeux moins impressionnants et beaucoup de bla bla sur Kinect et surtout les services. Moins pire que l’an passé, cette conférence a surtout démontré que la console est en fin de vie et que Microsoft ne compte même pas faire une orgie de titres, car mis à part Halo 4, un nouveau Gears et un Forza open world dont on a presque rien vu, on ne peut pas dire que ça soit la fête. J’ai regardé Belzedar. Il m’a regardé. On a regardé l’écran. Bref, la conférence Microsoft c’était pas top…

Electronic Arts : Le nerf de la guerre

Deuxième à passer sur le « grill », Electronic Arts a présenté un catalogue de 10 jeux. La mission était simple, donner envie aux joueurs d’acheter du EA, et s’il faut changer quelque peu les licences pour coller aux standards actuels, ce n’est pas grave. Voici donc mon avis une conférence très musclée, et pas très inspirée…

John Riccitiello monte sur scène et il annonce, ce soir on verra 10 jeux. Ca sera toujours plus que Microsoft ! On commence pourtant assez mal avec Dead Space 3, un jeu qui n’a plus grand chose à avoir avec le jeu Dead Space. Oubliez les balades silencieuses dans l’espace, les longs couloirs noirs ponctués d’effets de lumières et de bruits étranges, maintenant c’est charcutage à gogo de nécromorphes, en plein jour et en coop… Si ça reste efficace et que ça sera probablement plaisant à faire avec des amis, je ne peux que m’attrister devant une telle orientation. Comme chez Microsoft, Madden a succédé à Dead Space 3, et comme c’est un copié collé de la conférence précédente, bah je me suis fait un peu chier. La suite c’est une dame de chez Maxis, qui est venu présenter le prochain Sim City sur Pc et une déclinaison sociale sur facebook, avec relativement peu d’infos. Parce que oui, après c’est fini les conneries on débarque avec le Service Premium de Battlefield 3 et ses packs de cartes, le tout pour 50$ par an. Ca me rappelle un certain Call Of Duty Elite… Est arrivé ensuite Bioware avec rien d’autre qu’un patch pour le MMO Old Republic, puis Medal Of Honor 2 et une longue démonstration. Pas très impressionnante et monotone, un jeu de guerre de plus me direz vous, le fait est qu’à part le moteur, il est difficile de le différencier de Black Ops 2, tellement c’est la même chose… Pour ne rien arranger on a revu Fifa 13, idem que chez Microsoft, puis un nouveau UFC avec une cinématique. La seule « surprise » et finalement le gros intérêt de cette conférence, c’est l’arrivée de Criterion pour présenté un nouveau Burnout, ah non un nouveau Need For Speed très burnoutesque, mais qui s’appelle Most Wanted. Très joli et très fluide, on reconnaît la maîtrise du studio et nul doute que ça sera une réussite. J’aurai, là encore, préféré un « vrai » Burnout, assumé avec l’ambiance de la série, plutôt qu’un skin Need For Speed à peine camouflé. Mais là encore, faut que ça se vende… Le finish de la conférence était réservé à Crysis 3, assez impressionnant et qui devrait être pas mal, mais on a du mal à s’enthousiasmer devant un jeu de tir, qui se démarque finalement assez peu du reste. Ce n’est pas comme si on n’en avait pas vu 5 ou 6 en 3 heures…

Electronic Arts s’en tire donc un poil mieux que Microsoft, car même si tous les jeux ne font pas mouche, on ne peut pas reprocher à l’éditeur de nous avoir saoulé avec du Kinect et des services à la con. On a donc vu des jeux certes, mais finalement peu inspirés, et je déplore surtout la transformation de Dead Space en vulgaire Tps et l’esclavage de Criterion, condamné à développer du Need For Speed tous les 2 ans. Pour le reste de l’action, et rien que de l’action, à la première personne le plus souvent : le jeux vidéos ce n’est pas que ça, merde !

Ubisoft : Le coup du lapin

Deux conférences passées, et le moral n’était pas vraiment au beau fixe. Serais je devenu trop exigent ? Avec mon camarde Belzedar on s’interroge. Il est où le temps du grand E3, avec des annonces qui font briller nos petits yeux et qui génèrent l’impatience ? Pas chez Microsoft et EA visiblement. Une heure après EA, Ubisoft se lance, et c’est bien connu, le beau temps vient après la pluie…

Ubisoft a visiblement retenu la leçon des années précédentes, en virant les hosteurs relou qui font des blagues pas drôles. Place à Aisha Tyler, et c’est quand même autre chose ! On commence direct avec Far Cry 3 qui, même s’il reste un énième Fps, a une ambiance et une identité bien à lui. C’est beau, c’est coloré, les situations sont variées et ça bourrine pas trop. Ca fait envie et celui là je l’attends ! Arrivée du nouveau Splinter, et truc très intelligent de la part d’Ubisoft, on ne refait pas la démo vue 4 heures avant, on envoie un petit trailer et on ne perd pas de temps. La suite concerne la Wii-U, avec un Ubisoft vraisemblablement très engagé. La preuve avec un nouveau Rayman, du même genre que Origins, qui fait bien envie. C’est beau et coloré, les animations déchirent, et l’ambiance est très réussie. J’espère vraiment qu’il sortira sur Ps3… La suite est par contre moins réjouissante, avec un trailer archi repompé sur celui de Dead Island, avec Zombi-U, un jeu au titre peu inspiré dans lequel on tue du zombi semble t’il. Ce petit coup de mou est vite rattrapé par une très longue présentation de Assassin’s Creed III, avec en premier un trailer qui tue comme chaque année, suivi d’une démo live très impressionnante et encourageante. Vraiment très beau, un cap a encore été franchi au niveau des animations, sans oublier des nouveaux mouvements qui s’annoncent sympathiques. En outre la démo présentée se passait hors d’une ville, et on a pu voir des animaux sauvages qui nous attaquaient et l’utilisation du décor pour tuer des ennemis ou infiltrer un camp. Un jeu qui est en haut de ma liste d’attente maintenant que Diablo III est sorti,ça a l’air très prometteur ! En 30 minutes, Ubisoft fait mieux que les 2 conférences précédentes, et ce n’est pas fini. Arrive Nadéo et son fameux Shoot-Mania, un jeu qui ne m’intéresse pas mais qui n’est pas dénué d’intérêt pour autant. Ubisoft se lance dans l’E-Sport avec ce titre fort, espérons que ça fonctionnera. Guillemot débarque sur scène avec son anglais magique, je me dis que c’est l’heure de la rigolade et pourtant une grosse surprise se prépare. Ecran noir.  Là je vois un jeu inconnu au bataillon, très impressionnant techniquement, artistiquement, avec une ambiance de folie et qui n’a pas de 2 ou 3 derrière son nom. Il s’appelle Watch Dogs, et il envoie du bois. C’est un GTA-like, ça se passe dans une ville contemporaine et le héros peu utiliser la technologie à son avantage. Ecouter les conversations téléphoniques des gens, pirater les feux de circulation pour provoquer un accident sont le genre de situations qu’il sera possible de faire. On a pu voir aussi que la moralité du joueur serait présente, puisque ayant créée un accident de voitures pour immobiliser sa cible, on voyait le héros secourir les gens qui avaient été blessés, juste avant d’aller coller un pruneau au « méchant », le tout avec des animations vraiment très réussies. Peu d’infos sur la plateforme et pas de date, on sait juste qu’Ubisoft Montréal travaille depuis 2 ans dessus, et en quelques minutes il s’est emparé de l’actu. Une vraie surprise, bordel, qui n’a pas fuité et qui colle une baffe. Il est 6 heures du matin lorsque je vois ça, et je n’en peux plus.

La prestation d’Ubisoft remporte donc la palme, et de très loin. Avec une conférence qui passe assez vite et dans laquelle il n’y a finalement que peu de choses à redire, le développeur a montré un catalogue varié et solide. Il s’est en plus permis le luxe de créer la surprise et l’évènement avec un jeu sortit de nulle part et qui a su convaincre en une démonstration. Watch Dogs est donc sur toutes les lèvres, et il me tarde d’en savoir un peu plus. Une conférence qui rappelle en outre, que l’E3 n’est pas que Fps et bourrinage peu inspirés, que leaks et vidéos volées, que suites à répétition, et qu’en ce bas monde la prise de risque existe encore. Je n’ai qu’une chose à dire, merci.

Sony : Beyond The Bounds

Ayant l’habitude des conférences gamers, Sony se devait surtout cette année de soutenir la Vita, sa console portable qui est sortit il y a quelque mois et qui peine à se vendre. C’est ce que les possesseurs de la console attendaient et les éventuels acheteurs aussi, avec une baisse de prix. Et bien ils n’auront eut ni l’un ni l’autre, Sony ayant préféré mettre l’accent sur sa console de salon…

Jack Tretton est donc arrivé sans un ensemble costume / cravate / veste improbable, et il est venu annoncer des jeux. Chez Sony ce qui est bien, c’est qu’on a des jeux. Et le constructeur japonais a tapé très fort d’entrée, en annonçant sur scène David Cage, le papa du mythique Heavy Rain. Le français a donc révélé le nouveau projet de son studio Quantic Dream : Beyond : Two Souls. N’ayons pas peur des mots, c’est pour moi l’annonce majeure de cette conférence et même du salon. Surtout que l’actrice choisie pour incarner l’héroïne n’est autre qu’ Ellen Page, la fameuse fille qui fait tourner la tête de mon cher Belzedar. La scène montrée était très impressionnante techniquement, et l’ambiance était palpable. Le trailer montré ensuite donnait plus dans le spectacle et j’ai vraiment hâte d’en découvrir plus, le jeu faisant d’ors et déjà partie de mes plus grandes attentes. Celui que j’attends beaucoup moins, c’est Playstation All Star Battle, un clone de Smash Bros. N’aimant pas le genre l’annonce m’est donc passée complètement au dessus de la tête, mais  le jeu proposera un casting Sony assez fourni et des duels cross plateforme entre la Ps3 et la Vita. LaVita tiens, parlons en. Alors que c’était l’occasion d’annoncer moult jeux, Sony a fait dans le minimum syndical sur ce coup, avec des jeux Vita qui sortent aussi sur Ps3, l’intérêt d’y jouer sur Vita étant du coup nul. Black Ops 2, Assassin’s Creed III et donc le Playstation All Stars Battle, ce n’est pas ce que j’appelle des annonces. Et il faudra s’en contenter, puisqu’ensuite on est passé à Assassin’s Cree III (une démo différente de celle d’Ubisoft) et à Far Cry 3. La démo du premier se concentrait sur une phase en navire vraiment très impressionnante techniquement, avec des effets splendides. C’est bête à dire, mais on s’y croirait. Après je commence à ne plus vouloir en voir davantage au risque de me gâcher totalement la surprise de ce que le jeu a à m’offrir, fait assez récurent dans les grosses productions aujourd’hui. Pour Far Cry 3, le multi était à l’honneur dans cette démo, et elle m’a fait moins bonne impression que la démo solo. A confirmer donc. La suite était dédiée au Ps Move, avec Wonderbook, un truc à base de réalité augmentée pour raconter de belles histoires. Le projet est, histoire de dire car je pense qu’elle a mieux à faire, en étroite collaboration avec JK Rolling, hé ouais ! L’heure de la conclusion est ensuite arrivée, avec coups sur coups God Of War Ascension et The Last Of Us, deux jeux qui ont fait forte impression, avec des démos bluffantes techniquement, et qui viendront gonfler les rangs des killer-app du constructeur. God Of War Ascension reste bestial et sanglant, avec un pouvoir de voyage dans le temps qui a l’air d’influer sur le gameplay, mais c’est pas la méga baffe non plus. La séquence était assez classique et monotone, sans grand moment épique. Il faut dire que le studio avait pour moi tout donné avec God Of War III, alors wait and see comme on dit. Pour The Last Of Us, on a eut une longue démo jouable où on a enfin pu voir le gameplay. L’Ia qui gère Ellie est vraiment excellent de naturel, elle parle beaucoup, chuchote quand il y a un ennemi à proximité et sait nous aider, parfois aux moments critiques. Si le gameplay a l’air assez classique, la notion de survie est vraiment bien retranscrite, et il n’est pas question d’arroser de balles comme les 3/4 des jeux actuels. Ici, chaque balle et précieuse et on a pas vu de réserve de munitions qui dépassait les 5 cartouches, encourageant…

Sony a, à mon sens, fait une bonne conférence, du moins pour la Ps3. Pour la Vita par contre, la situation est plus inquiétante vu le peu de visibilité qu’elle a eut durant la conférence. Si j’avais cette console je commencerai à flipper, vu le désert côté jeux durant les prochains mois. Ce n’est en tous cas pas la prestation de Sony qui m’aidera à franchir le pas, mais côté Ps3 je ne peux qu’être satisfait avec 3 jeux qui m’ont vraiment fait rêver. Je ne peux pas dire la même chose des autres conférences, mis à part Ubisoft…

Nintendo : Slim Fast

Donné d’office comme grand gagnant de l’e3 grâce à la Wii-U (par les journalistes hein, certainement pas par moi), Nintendo n’avait qu’une chose à faire : transformer l’essai en annonçant les détails techniques définitifs de sa machine et les jeux du lancement. A 6 mois de la sortie c’est ce qu’un acheteur potentiel est en droit d’attendre, mais il faut croire que ce n’est pas comme ça que Nintendo voit les choses. Retour sur un Epic Fail monumental…

Tout commençait pourtant bien pour les fans boys, puisque une vidéo rigolote illustrant Miyamoto dans sa loge servait d’introduction à la première annonce de la soirée, à savoir Pikmin 3. Bon après il a commencé à parler anglais et il a perdu tout le monde lol. Un traducteur est donc venu et la présentation a commencé. Reggie est entré sur scène et là personne n’a compris, il a refait le speech de la pré-conférence de dimanche dernier d’Iwata. On a donc perdu 15 minutes à écouter ce qu’on savait déjà, et ceux qui espéraient des specs techniques peuvent les oublier. Après il annoncé 23 jeux, ok il reste 30 minutes donc on sent la compil de trailer arriver… Ah la voilà. Nouvelle désillusion, sur les 23 jeux, une majorité sont des titres qui sont déjà sortis sur Ps3 / Xbox 360, comme Batman Arkham City ou Mass Effect 3, et ceux qui voulaient y jouer les ont fini depuis longtemps. On a du mal à croire que ces jeux constitue un évènement en soi, ce que Nintendo pense pourtant. Hé les mecs, vous avez pas un train de retard ? Non, car Reggie est rassurant, ceux qui voyaient Nintendo comme un dinosaure à la traine sont dans l’erreur, vous pourrez avoir Facebook, Twitter et même de la VOD sur Wii-U… Oui, sauf que ça n’a pas été montré. Ne rien montrer, c’était d’ailleurs le leimotive du géant japonais, puisque pour revenir sur les jeux, à part 2-3 titres qui ont bénéficié d’une présentation, les  autres ont été vite expédiés via un trailer. Nintendo s’est donc attardé sur Batman Arkham City, qui gagne un Armored Edition au passage, et qui démontre qu’on peut se servir du gamepad pour afficher des infos. Oui mais ça, ça existe depuis la Dreamcast, et ce n’est pas ce qui me fera acheter une console. Seul jeu ayant un temps soi peu d’intérêt, Zombi-U, qui a été montré vite fait via un trailer. Encore un jeu de zombis me direz vous, mais vu ce qui a été montré ce soir, on se raccroche à ce qu’on peut. Ok alors, on passe a Wiifit-U, carton absolu pour Nintendo qui a vendu 43 million de Wiifit (ce que les gens sont cons quand même). Cette nouvelle version ne change pas trop de l’original, si ce n’est l’utilisation du gamepad pour à nouveau afficher des infos. Nintendo a visiblement pas compris que Maman et Papa ne regarde pas la conf, tout comme les 3/4 des acheteurs de Wiifit, pourtant ça a duré longtemps cette présentation. Pour nous enfoncer un peu plus le clou, on a eut le droit ensuite à Sing, une copie de Singstar où le gamepad servira de Karaoké… Ca c’est de la feature. Et là encore, ça a duré plus que de raison. Les « gros » jeux ont été passé en trailers, New Super Mario Bros U (encore un Mario) et… ah bah c’est tout. La console sort dans 6 mois et on a pas de specs techniques et pas de gros jeux au lancement : ça fait peur quand même. Après on a eut une pause 3DS, dans laquelle un mec est juste venu nous annoncer qu’il fera une mini conf le lendemain. Ok… Et pour boucler ce fisco, Nintendo a cru bon de détailler Nintendo Land, un jeu rassemblant 12 mini jeux à la manière d’un Wii Sport. Du gameplay immédiat et peu profond donc, mais attendez, j’ai la même chose sur IOS, et ça vaut 0.79€ par jeu non ? Et alors que tout le monde attendait le Zelda salvateur, c’est Nintendo Land qui concluait la conférence.

Ca devait être la conférence évènement. Ca devait être la consécration. Ca devait être l’avalanche de jeux. Et finalement c’était de la grosse merde. Voilà comment résumer la conférence de Nintendo, qui a même réussi à décevoir les gros fan boys. La console sort dans  6 mois on a aucune specs techniques, on a pas de gros jeux à la sortie et pire, les 3/4 des jeux sont des jeux éditeurs tiers qui sont déjà sortis sur Ps3 / Xbox 360. De plus, d’autres problèmes post conférence viennent gonfler les rangs de la déception avec une autonomie de 2h30 pour la tablette et un frame rate des jeux qui chuterait à 30 images / seconde dès que 2 tablettes sont connectées. Nintendo signe donc la pire conférence du salon, et la console ne m’ayant jamais intéressé j’avoue que je m’en tappe un peu, mais je compatis au malheur de mes voisins

Comme chaque année j’attends l’E3, comme chaque année j’y crois, et comme depuis quelques années, je dresse un bilan assez terne de l’évènement. Le jeu vidéo brasse des millards chaque année, c’est un média qui monte en puissance, et pourtant, il est assez immature dans son contenu. Comment peut on s’extasier devant tous ces jeux violents et guerriers, certes remplissant un cahier des charges et ayant une valeur de production correcte, mais peu inspirés et similaires. J’aurais 30 ans l’année prochaine et plus le temps passe moins les jeux m’inspirent. Après la conférence Microsoft et Electronic Arts j’étais dépité, et ce n’est pas les Dead Space 3, Medal Of Honor, Black Ops 2 et compagnie qui vont attiser ma flamme. On peut reprocher beaucoup de choses à Nintendo, j’ai personnellement très peu d’estime pour cette compagnie qui recycle ses licences encore et toujours et qui à 10 ans de retard, mais au moins quand Miyamoto fait le con avec son Pikmin ça me fait sourire, quand Reggie annonce ces jeux Nintendo je me dis pas « encore de la guerre moderne » et plus généralement chez Nintendo, ce n’est pas la quête du sang et de l’action. Ce n’est pas pour autant que j’apprécie ce qu’ils font, mais ça a le mérite de changer des autres. J’ai déjà étalé en long, en large et en travers mes avis sur des sujets qui m’énervent sur cette génération, et cet e3 n’est qu’une pierre de plus à l’édifice. Je me souviens de ces e3 grand spectacles des années 2000, où des trailers de Metal Gear Solid 2 faisaient converger tout le salon devant le stand de Konami, où des cinématiques de FFX décrochaient les mâchoires par centaines, où des Fable, Soul Reaver et Devil May Cry sortis de nul part créaient l’évènement… La vérité c’est que je me suis forcé à ignorer les sites de jeux vidéos ces 2 dernières semaine en pensant naïvement que ça me ferait découvrir des choses, en évitant les leaks et compagnie, et qu’au final ça n’a rien changé. Les conférences Ubisoft et Sony dans une certaine mesure ont été un rayon de soleil, j’ai retrouvé la joie, l’impatience, la curiosité, l’envie et d’autres sentiments que j’ai eut plaisir à ressentir, et je ne remercierai jamais assez ces gens pour m’avoir fait autant vibrer le mardi matin dernier. Preuve qu’on peut encore rêver dans cet océan de violence, de guerre et de manque cruel d’inspiration. Vous pouvez prendre le plat que vous aimez le plus, si on vous le sert tous les jours, vous finissez indéniablement par vous en lasser…

Publicités

Publié le 11 juin 2012, dans Arrivages, Previously On, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Je partage ton sentiment sur ces conférences et j’espère sincèrement que l’E3 2013 va nous faire rêver à nouveau… (on dit ça chaque année mais bon…).

  1. Pingback: [Rockstar Social Club] 820 / 1000 : Max Payne 3 ! « Drizzt Elf Noir : Come Into My Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :