[Article] Multi à tout prix !

Sur cette génération, beaucoup de choses ont changé. L’une d’entre elles, c’est qu’un gros jeu doit remplir impérativement un cahier des charges, dont l’un des éléments est le mode multi joueurs. En 2011 – 2012, quel jeu sort et n’a pas de mode multijoueurs ? Plus beaucoup. De l’ajout fort sympathique à l’expérience apocalyptique, du coopératif au compétitif, les modes multi ont émergé en masse depuis 2-3 ans, sur des franchises sur lesquelles on les attendait pas forcément…

Seul c’est bien…

Depuis l’arrivée des consoles comme la Xbox 360 et la Ps3, le mode multijoueurs dans les jeux est devenu limite indispensable. Si certains studios se penchant réellement sur la question afin d’offrir un complément de qualité, ce n’est hélas pas majoritairement le cas. Et on voit l’accélération ces 2 dernières années, avec des titres comme Bioshock ou Dead Space qui sortent en 2007-2008, et qui voient leur suite embarquer un mode multi en 2010 -2011. Pour reprendre ces 2 exemples, on ne peut pas dire que l’ajout était spécialement attendu, et n’a ni même été apprécié. Pour avoir joué sur le multi de Bioshock 2 avec Ps3thc, on ne peut pas dire que c’était une expérience mémorable. Pour Dead Space, beaucoup de joueurs ont carrément fait l’impasse sur le multi, et le peu de fois où j’ai tenté l’expérience, y’avait pas foule sur les serveurs.  Sur d’autres jeux, l’expérience est parfois pourrie par un code réseau misérable qui transforme les parties en calvaire, à l’image de Army Of Two Le 40ème Jour, où il faut être hôte pour espérer gagner la partie. Et vu que les modes multi sont en matchmaking, c’est au petit bonheur la chance bien entendu. En général, on retrouve en plus toujours les mêmes modes de jeux d’un jeu à un autre, la seule chose qui change c’est la qualité du gameplay. On a donc l’inévitable deathmatch, le équipe contre équipe et bien sûr la Capture de Drapeau, avec attention, des variantes qui replacent les drapeaux par des items biens connus dans le jeu concerné. Finalement rares sont ceux à proposer autre chose, car le développement du multi est soit fait en interne du studio (ce qui prend des ressources) soit externalisé (ce qui coûte de l’argent), et dans les 2 cas on a souvent pas de surprises. Le but de proposer un mode multi quasi systématiquement est de valoriser le jeu, du moins pour l’éditeur car je ne suis pas sûr que ça soit un élément primordial pour les joueurs. Ca doit faire bien aux réunions d’actionnaires de dire « notre jeu comportera un mode multi joueurs » alors que les mecs n’y joueront jamais. A titre personnel je joue au 3/4 des multi compétitifs uniquement pour les trophées, et il n’y aurait pas de trophées je ne m’y essayerai même pas. Il y a bien sûr des exceptions, comme le mode multi d’Assassin’s Creed qui ne m’enchantait pas plus que ça à son annonce et qui est devenu un réel atout au final. C’est un des seuls multi que je fais avec plaisir, et il faut reconnaître que les développeurs ont réussi à retranscrire avec brio l’esprit du jeu solo. Au niveau des multi qui sortent un peu de l’ordinaire on ne peut pas oublier les Halo et leurs nombres incalculables de modes de jeux, les Battlefields et leurs maps immenses à 32 contre 32 avec moult véhicules (sur Pc) et d’autres jeux plus modestes comme Driver San Francisco ou SSX auxquels j’ai joué dernièrement, et dans lesquels on trouve autres choses que les modes cités plus hauts.

… A plusieurs c’est mieux !

Le coopératif est je pense bien plus valorisé par les joueurs, et pour prendre mon exemple personnel j’aime plutôt ça, surtout quand je joue avec des personnes que je connais. Là encore on en a de plus en plus, et là encore la qualité est variable, même si on a finalement peu de modes coop ratés. Le problème du coopératif c’est qu’il faut penser le gameplay et l’histoire en fonction, ce qui se prête bien à des jeux comme Gears Of War et moins bien à des jeux où la narration est plus prononcée comme Bioshock. Valve a trouvé la solution avec Portal 2 en proposant un mode solo différent du mode coop, et avec ce dernier on a une histoire séparée, un gameplay adapté et des personnages différents, de quoi satisfaire tout le monde, tout en apportant une réelle valeur ajoutée au jeu. Mais c’est malheureusement assez rare. Les 3/4 du temps il s’agira de refaire l’histoire en remplaçant les IA par des joueurs, quand ce n’est carrément pas des missions de l’histoire sans aucune narration juste pour dire « Hé mec, on a mis du coop dans notre jeu ! « . Le plus marrant c’est que même dans ce dernier exemple ça reste agréable de jouer avec un pote même si la mission n’a aucun intérêt, ça remplace mine de rien le mode 2 joueurs local qui est en voie d’extinction. L’autre recette magique du coop, c’est le mode Horde de Gears Of War qu’on retrouve là encore dans beaucoup de jeux, aka le remède miracle au manque d’inspiration des développeurs. En même temps y’a pas de honte à s’inspirer du meilleur, tant il est jouissif de mettre une branlée à l’IA avec ses frères d’armes. J’ai personnellement de très bon souvenirs sur ces modes là, car il y a une dimension survie et épique qu’on ne retrouve pas forcément dans les campagnes coop. Epic a d’ailleurs frappé un grand coup avec Gears Of War 3 et son mode Horde 2.0, qui rappelle à tout ceux qui ont pompé le mode Horde qui est le patron. Dans cette nouvelle version on retrouve donc des équipements à acheter en vue de fortifier une base, avec plusieurs niveaux et avec en bonus une armure meca qui coûte la peau de cul mais qui permet de faire le ménage façon Oka de Gantz pour les connaisseurs. Un concept qui sera sans nul doute repompé, mais sur ce coup là le joueur est gagnant.

Larguez les manettes !

Grand perdant de cette poussée des modes multijoueurs, les modes de jeux à 2 ou 4 sur la même console. Souvenez vous de vos parties endiablées de Mortal Kombat ou de Street Fighter Alpha 3, où le possesseur du jeu roustait copieusement les challengers. Souvenez vous des ces parties de Golden Eyes ou Mario Kart à 4 ou faire des coups de pute était un sacerdoce. Souvenez vous des surprises lorsqu’on découvrait un mode versus dans un jeu qui ne s’y prêtait pas comme Tenchu 3, avant d’y engouffrer bon nombres de soirées. Une époque aujourd’hui révolue, car prenez vos 10 derniers jeux qui ont un multi, et dites moi combien ont un mode local. Vous allez être surpris. La vraie surprise, c’est lorsqu’on organise une soirée et qu’on se dit « tiens on va se faire une partie de Gears Of War 3 à 4 », avant de comprendre qu’on ne peut jouer qu’à 2 sur la  même console. Quant on ne peut carrément pas jouer en local du tout, comme sur SSX. C’est un fait, les modes locaux ont presque disparus, et les parties coop sur la 4/3 de papa ont été remplacées par les parties coop chacun chez soi, avec Skype et un écran chacun. A l’époque on avait pas internet ou en 56k limité, maintenant on a tous l’adsl illimité, ce qui n’empêche pas les jeux de lagguer. Ah Army Of Two le 40ème Jour, encore lui, où à chaque chargement la voix du coéquipier était inaudible et où ça ralentissait parfois alors que les connections étaient bonnes. Un bon mode multi est donc tributaire du code réseau, chose qui ne posait pas de problème en local. Alors certes c’était moins beau quand on jouait à 2 ou plus à l’époque, ce qui est toujours le cas d’ailleurs même si la différence est moins prononcée, mais au moins on avait moins voir pas de problèmes…

Les modes multi sont donc aujourd’hui omniprésents, et si je peste souvent sur les modes développés à l’arrache et sans inspirations, il faut avouer que certaines expériences sont plaisantes. J’ai personnellement une grosse préférence pour les modes coop, surtout lorsqu’ils sont bien fait comme Portal 2 ou Rage, mais j’avoue qu’un petit Halo ou Gears  Of War en compétitif est toujours plaisant de temps en temps. J’oublie par contre sans difficultés tous ces jeux ou le multi est inséré au chausse pied et j’aimerai tant que les développeurs / éditeurs arrêtent de coller un multi là où il n’y en a pas besoin (Mass Effect 3 par exemple). En revanche, je n’oublierai jamais les parties de mon enfance avec mes potes sur la même console, une autre époque forcément, mais des souvenirs qu’il est difficile de retranscrire tels quels avec les moyens d’aujourd’hui, à l’heure où les parties en local sont en voie d’extinction. Car le multi finalement, ça a été, c’est et ça sera toujours un must lorsque c’est bien fait…

Publicités

Publié le 10 mai 2012, dans Articles, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Beau timing pour la sortie de ton article, surtout avec la rumeur du report de Bioshock Infinite lié au multi…

  2. kawakawakun

    Personnellement je ne suis mais alors pas fan du multijoueur (en versus ou en coopératif) et si je dois me le coltiner c’est uniquement pour aller chercher des trophées.
    Après je trouve que cette tendance globale à fournir du multi en lieu et place du local est tout simplement une mauvaise idée et un principe qui vient ternir l’image des jeux vidéo et des joueurs. Maintenant les joueurs n’ont même plus à sortir de chez eux pour jouer avec leurs potes et le pire c’est qu’en plus à mes yeux tout ceci est beaucoup moins convivial. Entre potes on peu se tacler et se vanner et voir la réaction en direct live mais avec le multi on en est réduit à parler dans le vide dans un micro et/ou face à un écran ce qui n’est pas forcément l’idéal pour un bon délire.
    Bref au même titre que les mmorpg, le multijoueur est à mes yeux un nouvel outil qui renferme et cantonne le joueur dans une bulle laissant croire à ce dernier qu’il dispose d’un semblant de vie sociale, tout ceci n’étant que pure illusion…
    En résumé: le multijoueur ou comment abrutir encore plus les joueurs ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :