[Tests] Mass Effect 3 !

Titre : Mass Effect 3

Développeur : Bioware

Date de sortie : 09/03/2012

Fan de Mass Effect 1 mais très déçu par le 2, c’est un peu à reculons que je me suis lancé dans Mass Effect 3. Il faut dire que le jeu a bien changé depuis le 1, anciennement jeu de rôle ponctué d’action, le jeu est aujourd’hui un jeu d’action ponctué de Rpg, ce qui ne sera pas du goût de tout le monde. Alors c’est l’heure du verdict pour ce troisième opus, qui vient en plus conclure la trilogie…

Qu’est ce qui se passe dans l’espace

Contrairement à presque tous les jeux de rôles aujourd’hui, Mass Effect se passe dans un univers Science Fiction. Créé de toute pièce par Bioware, les races, planètes, religions et tout le monde en général, l’univers a toujours été un gros point fort du jeu. Surtout que pour ceux qui passent du temps à fouiller, il y a tout un tas d’informations à lire sur les terminaux et autres objets, renforçant l’immersion dans ce monde cohérent. Le troisième jeu conclue donc la trilogie, avec pour mot d’ordre la guerre. Les Moissoneurs sont là comme annoncé à la fin du 1, et ils saccagent toutes les planètes sur leur passage. Le début du jeu est à mon sens assez maladroit, car autant vous prévenir tout de suite, si vous n’avez pas subi de sodomie fait les DLC de Mass Effect 2, vous risquez d’être un peu perdu. Vu que ce fut mon cas, j’ai eut un peu de mal à suivre le début du jeu, et il a fallu faire un peu de lecture dans le jeu et sur le net pour comprendre ce que mon héros foutait sur Terre, plus ou moins sur la touche et sans vaisseau ni équipage, alors qu’à la fin du 2 il sauve le monde. Après une mission d’ouverture assez naze on récupère vaisseau et équipage, le but du jeu sera de fonder une armée en vue de contrer l’invasion des Moissonneurs. Et entre temps, bah ça va blaster, trop, beaucoup trop…

Action Man

Dans Mass Effect 3 on passera beaucoup de temps à aller tout droit en tuant tout ce qui bouge. Un concept qui rappelle à quel point le jeu à changé. Dans ce troisième opus, l’action est malheureusement omniprésente, dès qu’on débarque de la navette sur une planète on perd pas de temps en préliminaire et ça blaste tout de suite. Si encore le gameplay était bon comme un Gears Of War ça serait plus ou moins passé, mais en plus on se coltine un gameplay assez mou avec des armes qui manquent de pêche en dépit de bruitages réussis. Le système de couverture n’est pas au point avec des actions contextuelles mal maîtrisées et des couvertures qui ne couvrent pas toujours. De surcroit, on enchaîne des vagues et des vagues d’ennemis, ce qui rend les missions monotones et incroyables de platitude, malgré un aspect narratif et épique maîtrisés, qui suffiront heureusement à eux seuls à tenir le joueur en haleine. Les dialogues et son système de roue, élément central de Mass Effect à l’époque, est ici plus qu’allégé, avec 2 options (une bonne et une mauvaise), parfois une 3ème qui permet de creuser la conversation et la quasi disparition des dialogues liés à votre alignement. Malgré tout ça, les missions restent intéressantes et globalement bien construites, avec des séquences magistrales et des choix très cornéliens, il faudra parfois bien choisir entre émotion et devoir, afin de mettre toutes les chances de son côté pour la mission finale. Il est aussi important de signaler que les choix faits, qu’ils soient bons ou mauvais, auront des répercussions sur l’histoire…

Menu Maxi Best Of

Pourtant, difficile de dire que je n’ai pas aimé Mass Effect 3, tant c’est le contraire. Et je dois ceci à l’autre partie du jeu, celle où l’on se se bat pas et où on discute avec les personnages dans le vaisseau où sur la Citadelle. Les relations que l’on développe avec les personnages, marque du fabrique du studio Bioware, forcent ici encore le respect. On pourra toujours discuter pendant des heures avec notre équipage pour en apprendre plus sur leur vie et leur passé, voir plus si affinités comme toujours avec Bioware.  Il faut aussi noter l’énorme travail du studio pour donner à ceux qui ont fait les 2 jeux précédents et qui ont des sauvegardes liées entre eux, du fan service en veux tu en voilà, avec des retrouvailles avec d’anciennes connaissances et des missions qui feront suite à des choix passés. Respect. Le casting du jeu est là encore parfait puisqu’on retrouve l’intégralité du staff des 2 jeux précédents pour peux qu’ils ai survécus (là encore ça dépend de vos sauvegardes) plus quelques nouveaux. Il y aussi eut des efforts de faits sur la partie Rpg, avec la disparition des écrans de fins de mission et de la vraie exp, qui se gagne en tuant des monstres et en accomplissant des objectifs. Signalons aussi un arsenal assez varié et upgradable via un système bien conçu de niveau d’armes et de mods à ajouter et une partie technique solide, avec des visages toujours aussi impressionnants. Un petit mot aussi sur le DLC Surgit des Cendres, un contenu vendu 9 € ni plus ni moins retiré du jeu pour être vendu séparément, surtout vu comme il est intégré au jeu, c’est à dire parfaitement. Vous allez me dire ce n’est qu’une mission bonus, mais pour l’avoir fait, le personnage gagné à la fin de cette mission est pour le coup très intéressant et c’est dommage de devoir faire face à une telle pratique. (Bon après sur Pc y’a moyen d’esquiver cette injustice, ce que je me suis pas gêné pour faire ^^) Au niveau des regrets, on ne peut que déplorer l’obligation d’avoir installer Origin, le service en ligne d’Electronic Arts tout moisi pour profiter du jeu. Merci donc à la version pirate qui permet d’esquiver cette merde, mon jeu est donc resté dans sa boîte, et c’est toujours navrant de passer par ce biais pour jouer dans de bonnes conditions. Enfin, en voyant comment le studio maîtrise l’univers, l’écriture et les liens entre les 3 jeux, c’est à se demander pourquoi il y a tant d’incohérences dans le dénouement, qui je le rappelle en plus de finir le jeu conclue la trilogie. Une fin qui ne pourra donc que décevoir, mais qui ne justifie en rien la pseudo révolte des fanboys. Quand on sait que ces personnes sont les premiers à se jeter sur les DLC à 9€ comme celui cité plus haut, je crois que ça se passe de commentaires…

Mass Effect 3 est donc une réussite, bien plus que le 2ème opus à mon sens même si on est loin du phénomène Mass Effect 1. Malgré un gameplay action bourrin, assez plat et soporifique, le jeu se révèle plaisant à jouer grâce à des missions bien conçues, avec une narration soutenue et avec des choix qui oblige le joueur à s’impliquer. Les relations avec les personnages se révèlent toujours aussi maîtrisées et si en plus vous êtes fan et que vous avez fait le 1 et le 2 et que vous avez gardé vos sauvegardes, alors là vous serez aux anges. Pourtant tout n’est pas parfait, le côté ultra action et bourrin, les dialogues à 2 choix et la politique de DLC viendront ternir le tableau, tout comme la fameuse fin, mais rien qui n’empêche réellement de me réconcilier un peu avec la série…

J’ai aimé

+ L’histoire

+ L’univers toujours aussi riche

+ Des choix lourds en conséquences

+ Le casting de ouf

+ Le fan service

+ Les relations entre les personnages

+ Les liens entre les choix faits dans le 1 et le 2

J’ai pas aimé

– Devoir faire les Dlc de Mass Effect 2 pour comprendre le début du jeu

– Trop d’action, trop bourrin !

– Gameplay navrant de platitude

– Les dialogues à 2 choix, le faible nombre de dialogues d’alignement

– La fin

– Origin de merde

– Le Dlc Surgit des cendres à 9€

Ma Note : 7/10

Publicités

Publié le 14 avril 2012, dans Tests, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Notre révolte contre la fin est justifiée et normale, je n’en démordrai pas!

    Quant au DLC, oui, je l’ai acheté (je rappelle qu’il est « offert » avec la version collector) car en tant que fan hardcore, je ne pouvais pas passer à côté (vu son importance sur la mythologie ME). Mais crois moi, même si les topics sur la fin ont occulté les autres réclamations, on a bien gueulé sur le BSN contre ce DLC!
    D’ailleurs, je ne compte pas en acheter d’autres et certainement pas ceux relatifs au multi!

  1. Pingback: [Tests] Récapitulatif des Tests de Janvier à Septembre 2012 ! « Drizzt Elf Noir : Come Into My Web

  2. Pingback: [Article] Le Bilan de l’année 2012 ! « Drizzt Elf Noir : Come Into My Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :