[Tests][Trophées] 77ème Platine : Final Fantasy XIII-2 !


Titre : 
Final Fantasy XIII-2

Développeur : Square Enix

Date de sortie : 03/02/2012

Suite directe du très contreversé Final Fantasy XIII, le mot d’ordre de cette suite pour Square Enix a été d’écouter les joueurs. Fini les niaiseries, fini les persos relou, fini les grands couloirs tout droits, tout en gardant ce qui faisait la force du XIII. Pari réussi ?

The Wheel Of Time

Je dois l’avouer, le XIII en dépit de certaines qualité m’a globalement déçu, en grande partie à cause du scénario que j’ai trouvé compliqué et mal raconté. Donc forcément cette suite reprend cette base, et je dois dire que ce n’est pas sur ce point que j’attendais le jeu. Après un début ultra poussif dans lequel il ne se passe rien et où on ne comprend rien, le joueur se lance dans ce qui fait le coeur du jeu, le voyage dans le temps. Cette lumineuse idée est un grand atout pour le titre, car il permet de découvrir des endroits sous des jours différents. Même si certains crieront au recyclage d’environnements, ça ne m’a pas choqué et le travail accompli par les équipes de Square Enix pour rendre ceci crédible est remarquable. D’autant qu’on a jamais plus de 3 fois la même époque, et il y a suffisamment d’environnements pour varier le voyage. Globalement on est en face d’un titre assez noir et dramatique, ce qui nous exempt de toute niaiseries et de personnages relou, et ça c’est un bon point.Avec en plus des fins alternatives à débloquer, le joueur a vraiment de quoi faire, même si cette suite est plus courte que le XIII. Un mot enfin sur la fin du jeu qui a tant fait parler d’elle, que je trouve aussi nulle à chier et qui remet en cause tout ce que le joueur vient de faire. Frustrant…

Art Of Fighting

L’une des grandes forces du XIII était son système de combat qui fait ici son grand retour dans une version un peu différentes puisqu’il n’y a que 2 personnages et 1 monstre. Ce dernier peut être capturé aléatoirement à la fin d’un combat, et chaque monstre à un rôle fixe qui ne peut être changé comme les personnages. Ce qui donne lieu à plus de technicité et à une véritable « chasse aux bourrins », car comme dans chaque jeu certaines espèces tirent leur épingle du jeu. Ce qui est étrange avec le système de combat de cette suite, c’est qu’avec un peu de recul on se rend compte que les Invocations ont disparus (même si elle ne manquent pas), qu’on se cantonne à utiliser le mode automatique (très efficace en même temps) et que le character deisgn a mine de rien été sabré (2 persos seulement). Pourtant le système de combat et d’évolution est tellement accrocheur qu’on oublie bien vite ces petits détails, même si pour une suite on pourra déplorer un certain retour en arrière. Il faut dire que ce système de combat est pour moi l’un des meilleurs tout RPG confondu, les combats sont dynamiques et mine de rien assez techniques, et bien que le jeu soit d’une facilité déconcertante, le boss de fin et quelques autres gros monstres annexes sont là pour vous apprendre à rester humble.

You’re Beautiful

Techniquement le jeu est toujours aussi maîtrisé et reste inattaquable sur ce point. On pourra chipoter sur les chargements parfois un peu longs mais il faut rappeler qu’au contraire de presque tous les jeux Ps3, celui ci ne nécessite pas d’installation. Niveau regrets, en tant que grand fan de Lightning je ne peux que déplorer sa relative absence. Et ce n’est pas ces DLC de la honte qui permettent de recruter des persos en tant que monstres (dont Lightining) qui viendront égayer l’aventure, tout simplement parce que ça ne se justifie pas au niveau de l’histoire. Cette suite sera donc l’occasion de jouer Serah (à moins que ça soit Sefia xD) et Noel le nouveau venu, et de revoir quelques persos du XIII. Le duo fonctionne bien et on s’attache rapidement aux personnages qui pour une fois ne sont pas des vieux clichés. Un mot enfin sur les QTE qui débarquent dans les cinématiques et qui ne servent à rien et sur les dialogues à choix multiples tout aussi inintéressants, qui font plus chier qu’autre chose…

Pour conclure j’ai pas mal apprécié cette suite qui corrige bon nombre de tares du XIII, tout en rajoutant quelques casseroles. Personne n’est parfait vous me direz, mais certaines idées comme les QTE et les dialogues à choix multiples on s’en serait bien passé, tout comme les DLC qui essaye de faire craquer les fans alors qu’ils n’apportent rien. L’histoire est toujours aussi bizarre et mal racontée et cette fin frustre à tel point qu’on se demande pourquoi on a fait le jeu. Néanmoins, je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment, bien au contraire, car le jeu est joli, le principe des voyages dans le temps bien pensé et le système de combat et d’évolution sont accrocheurs, à tel point que je n’ai pas vu passé les après midi / soirées. Et ça, c’est un signe qui ne trompe pas…

J’ai aimé

+ Le système de combat qui tue

+ Le système d’évolution des persos et monstres

+ Le principe de voyager dans le temps

+ Techniquement impressionnant

+ Fini les niaiseries et les persos relou !

+ Un scénario noir et dramatique…

J’ai pas aimé

– … mais toujours aussi complexe et mal raconté

– Le début navrant de platitude

– Presque plus de Lightning

– Moins de persos et plus d’invocations

– La fin à chier

– Les Dlc de la honte

– QTE + dialogues à choix multiples sans intérêts

Ma Note : 7/10

Trophées de Drizzt_elf_noirPlatines de Drizzt_elf_noir

Publicités

Publié le 10 mars 2012, dans Tests, Trophées, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :